Le président de Lokeren et Hoefkens acquittés

LAEKEN Roger Lambrecht comparaissait hier devant le comité sportif suite au rapport de l’arbitre Erik Geldhof. Le garnement (76 ans) avait poursuivi le referee pour lui dire sa (furieuse) façon de penser.

Le Waeslandien estimait injuste l’exclusion de Gueye lors de la visite du Club Brugeois au Daknam. On ne répéta pas en séance les propos du président lokerenois car il ne s’agissait nullement du vocabulaire que l’on enseigne aux jeunes filles de bonne famille. Le procureur requit une simple réprimande compte tenu qu’il n’y avait agression que verbale et que Lambrecht n’a pas de casier judiciaire à l’Union belge. Il estima qu’un président de club a le droit d’exprimer sa pensée en restant dans des limites tolérables. Le roi du pneu fut à mille lieues de se dégonfler. Roger la joua même finaude.

“Je suis descendu en zone neutre tout d’abord parce que j’étais outré de l’exclusion de mon joueur. Ensuite, en agissant de la sorte, j’évitais que des incidents graves ne se produisent entre les joueurs de Lokeren, plus remontés que moi et l’arbitre.”

Un gentil garçon ce Roger, qui évite des ennuis à l’arbitre.

Par ailleurs, Karl Hoefkens (Club) a été acquitté par le Comité sportif suite à son exclusion contre Lokeren (le parquet avait requis un match). La suspension de Gueye (Mons) pour 3 matches suite à son exclusion à Westerlo est confirmée, de même que celle de Kenneth Van Goethem (FC Malines). Celle d’Éric Matoukou (Genk) est alourdie : 4 matches (un avec sursis) au lieu de 3 ferme.



© La Dernière Heure 2009