Ce lundi matin, l’attaquant, qui s’entraînait avec les Espoirs ces derniers jours, s’est présenté à 9 h au Bosuil et, surprise, il a été autorisé à s’entraîner avec le noyau A. Ce qu’il a célébré par un petit pas de danse. Pour la deuxième année consécutive, Lamkel Zé n’avait pas répondu présent pour les premiers entraînements de la saison en vue d’une revalorisation salariale ou un transfert. Il n’a pourtant obtenu ni l’un ni l’autre. Après avoir inscrit des buts dans les deux parties amicales qu’il a disputées dernièrement, le voilà donc qui est à nouveau repris avec ses camarades du noyau A. 

En vue de la finale de la Coupe, l’Antwerp a, il est vrai, perdu quelques forces vives en raison des départs ou des blessures. Et si Miyoshi n’est pas rétabli, Ivan Leko ne disposera que de 16 joueurs pour affronter le Club Bruges. Consciente de ce problème, la direction a, dès lors, pris le pouls de différents cadres de l’équipe (Haroun, De Laet et Refaelov) ainsi que celui du coach avant de trancher… malgré les réticences des joueurs. Reprendre Lamkel Zé n’apparaît, en effet, pas sans risque, en particulier pour l’ambiance au sein du groupe.

Selon toute vraisemblance, et à condition qu’il ne commette pas de nouveau faux pas d’ici là, Didier Lamkel Zé devrait donc bel et bien bien s’asseoir sur le banc de l’Antwerp ce samedi. Un paramètre qui n’échappera pas aux Brugeois...