David Janczyk rêve de réveiller, à Lokeren, le souvenir de Lubanski

LOKEREN La toute récente collaboration entre le CSKA Moscou et le Sporting Lokeren fonctionne bien en apparence.

Comme convenu, le club russe - qui récupérera Maazou au terme de la saison - a envoyé à Daknam l'attaquant polonais de 21 ans, David Janczyk.

Loué pour six mois, ce dernier est arrivé au pays de Waes lesté d'un... handicap potentiel flatteur : le CSKA Moscou l'avait acheté au Legia Varsovie pour 4,2 millions d'€.

"Je pressens que les attentes me concernant seront d'autant plus fortes que ce montant apparaît faramineux", concède le joueur. "Cette pression ne me dérange pas : je suis hypermotivé ! Par le biais de mes prestations avec Lokeren, je veux retrouver la forme qui m'a valu d'être transféré à Moscou et d'être retenu en équipe nationale."

Le Sporting ne pouvait mieux accueillir son nouvel espoir offensif : il a confié à Wlodek Lubanski, une des idoles d'antan - avec son compatriote Gregorsz Lato - du Lokeren européen le soin de lui servir de cicerone.

"Grâce à ces deux stars, Lokeren est aussi connu en Pologne qu'Anderlecht ou le Standard", sourit David Janczyk. "Tout ici est beaucoup plus petit qu'au CSKA Moscou : le stade, bien sûr, mais aussi les diverses accommodations. Ces contingences ne me perturbent pas."

David Janczyk se réjouit ouvertement d'épauler Maazou à la pointe de la ligne d'attaque du principal club du pays de Waes... avant de le revoir à Moscou ?



© La Dernière Heure 2009