On y retrouve notamment deux phases où le corps arbitral et le VAR ont pris la bonne décision. Et l'une où ce n'était pas le cas.

Commençons par les deux cas où il n'y a, aux yeux du Professionnal Refereeing Department, pas eu d'erreur. La première action est la carte rouge de Fall. "Après avoir vu les images, l’arbitre décide d’adresser un carton rouge au joueur de Charleroi pour cette faute grossière. Intervention correcte du VAR et bonne décision finale de l’arbitre", confirme l'instance de l'Union belge.

Même son de cloche pour cette action où Bongonda est accroché aux abords de la surface de réparation du Standard. "Le VAR contrôle cette action et décide d’informer l’arbitre que la faute a été commise en dehors de la surface de réparation et que le jeu doit donc être repris par un coup franc direct juste en dehors de la surface. (...) Intervention correcte du VAR et bonne décision finale de l’arbitre", commente le département professionnel des référés

Enfin, le carton rouge non adressé à Adrien Trebel est le dernier cas. Le milieu de terrain du RSCA a reçu un carton jaune en lieu et place d'un rouge pour un tacle trop violent où il essuie ses crampons dans le talon d'Achille de son adversaire, portant atteinte à son intégrité physique. Une décision déplorée par Professionnal Refereeing Department: "Dans cette situation, le VAR doit recommander un on field review et demander à l’arbitre de visionner les images. Pour cette faute, le Referee Department s’attend à ce qu’un carton rouge soit adressé en raison de la grossièreté de la faute et à ce que le VAR intervienne également"