Roulers plus fort en déplacement qu'à domicile

GENK Le Racing a de nouveau déçu ses partisans. "Si nous avions gagné, nous aurions été un des grands triomphateurs du week-end. Hélas ! Nous avons combiné trop lentement et nous n'avons pas su souder nos lignes. Après l'égalisation de Dugary, nous avons évolué de manière trop enthousiaste et sans trop de discernement", déplorait Ronny Van Geneugden. Dennis van Wijk était aux anges, lui : "Nous avons arraché un bonus. Mais il sera réduit à néant si, comme après Malines, nous ne confirmons pas à domicile les points que nous glanons en déplacement." Oliseh surprit d'abord Bailly, impuissant, avant que Dugary n'égalise en convertissant un service d'Ogunjimi.



© La Dernière Heure 2008