Le Racing Genk est fâché sur l'Union belge de football (URBSFA), à la suite de l'absence du Sud-Africain Anele Ngcongca samedi soir lors du match contre Lokeren (3-1) comptant pour la 4e journée du championnat de Belgique.

Anele avait été appelé en équipe nationale d'Afrique du Sud pour le match amical de mercredi face au Nigeria. Le défenseur de Genk, blessé, a toutefois décliné sa sélection. Suite à cela, la fédération sud-africaine, sur base du réglement FIFA, a suspendu Anele, qui n'a pu jouer samedi.

"Dès qu'Anele a été appelé en équipe nationale, nous avons immédiatement indiqué que le joueur avait des problèmes médicaux et que nous trouvions inutile qu'il fasse le déplacement", déclare Dirk Degraen, le directeur général de Genk, dans une video publiée sur le site internet du club limbourgeois.

"Nous pensions que c'était suffisant, l'Union belge ne nous a en aucune manière informé qu'il fallait introduire une demande officielle auprès de la fédération sud-africaine. Il s'avère que l'URBSFA a reçu une demande en ce sens mardi, mais nous ne l'avons reçue que vendredi", poursuit Dirk Degraen. 

"Nous avons tenté de faire revenir la fédération sud-africaine sur sa décision, mais cela n'a rien donné, sans doute parce que l'Afrique du Sud était frustrée de ne pas avoir eu de nouvelles pendant plusieurs jours. C'est de l'amateurisme de la part de l'Union belge, ce que nous n'acceptons pas. Nous allons maintenant envisager quelles suites donner à ce dossier'.


L'Union réagit calmement

L'Union belge de football (URBSFA) a réagi calmement aux accusations du Racing Genk: "Il s'agit d'un malentendu", a déclaré Stefan Van Loock, le porte-parole de l'Union belge, dimanche à l'agence Belga. "Normalement, une fédération communique directemet avec le club en question. Cette fois-ci, le message de la fédération sud-africaine est étrangement arrivé chez nous, d'où le malentendu".

"La fédération sud-africaine n'a pas voulu déroger au réglement et a donc suspendu Anele. Genk doit aussi savoir que le fait de ne pas libérer un joueur pour un match international comporte aussi des risques", a ajouté Stefan Van Loock.