Pour garder Barda, le club limbourgeois a offert à son Israélien le plus gros contrat de son histoire

GENK Les négociations ont duré longtemps, mais l'intéressé assure que la question financière n'a pas affecté les pourparlers.

Jamais encore, toutefois, le Racing Genk n'avait offert à un de ses joueurs qu'il tenait absolument à conserver un montant de l'importance de celui qui leste le nouveau contrat d'Elianiv Barda, sa vedette offensive israélienne.

Ce dernier , qui a prorogé son bail jusqu'en 2013, devrait toucher, peu ou prou, un million d'€ par an.

Heureux du dénouement de la transaction, Elianiv Barda a assuré : "J'aime ce club. J'aime la ville de Genk. Mes deux jeunes enfants vont à l'école ici. J'ai noué dans la région de nombreuses relations amicales. Il n'entre ni dans mes intentions ni dans celles du club de nous séparer dans cinq mois sauf, bien sûr, si nous y trouvons chacun notre compte. Je suis resté dans le Limbourg pour aider le Racing à remporter un prix."

En conservant son meilleur élément, Genk a, virtuellement, réalisé son deuxième transfert après l'acquisition du gardien remplaçant Sem Franssen. Le départ de Bailly à Mönchengladbach - pour 2,5 millions d'€ - n'induit donc pas que le Racing a revu ses ambitions à la baisse. Bien au contraire, même... "Notre philosophie n'a pas changé : nous voulons recruter belge et jeune" , a rappelé le président Harry Lemmens.

Les négociations avec Tom De Mul, le Sévillan en rupture du FC, s'inscrivent dans cette optique. "Lundi avant midi, le FC Séville nous a communiqué ses exigences. Nous lui avons fait part du montant que nous étions prêts à débourser pour attirer le jeune Belge. Nous nous sommes revus dans la soirée. C'est la preuve que le contact est bien établi. Un heureux dénouement n'est toutefois pas imminent."

Genk doit-il craindre une surenchère de l'un ou grand club belge, Anderlecht en particulier ? Ce n'est pas exclu. Sur une voie de garage à Séville, le véloce jeune Belge brûle d'impatience d'imprimer enfin à sa carrière l'élan auquel le prédisposent ses atouts techniques.



© La Dernière Heure 2009