Face au favori de cette poule, les Genkois n’auront rien à perdre

LONDRES C’est le match dont les Limbourgeois rêvaient, avant même le tirage au sort. Et pas seulement Kevin De Bruyne, qui flirte avec les Blues depuis plusieurs mois. Ce soir, le Racing va disputer une rencontre de prestige, comme il ne l’avait plus fait depuis l’automne 2002. Cette saison-là, il s’était déplacé au Real Madrid pour y recevoir une sacrée leçon (6-0). Cette fois, les Genkois, comme l’a répété leur entraîneur Mario Been, veulent d’abord se faire plaisir. Ses joueurs devront évoluer avec confiance et assurance, prévient le Néerlandais, pour résister aux stars londoniennes. Ce qu’ils avaient joliment réussi contre Valence, à la Cristal Arena en ouverture de ces poules.

“Ce sera cette fois un tout autre match que face aux Espagnols” , juge Thomas Buffel, le Racingman le plus expérimenté (avec Momo Sarr, sur le banc). “Valence misait beaucoup sur la possession et la circulation de balle. Chelsea va tenter de nous imposer un football beaucoup plus athlétique. Ce sera donc à nous de pouvoir rivaliser avec eux sur ce plan-là. Mais, d’un autre côté, nous aurons peut-être plus souvent l’occasion de poser notre jeu. Il ne faudra pas avoir peur en montant sur le terrain.”

Tant face à Valence que face à Leverkusen, le Racing a montré de bonnes choses. Mais il a toujours souffert jusqu’ici d’un manque d’efficacité.

“Si nous élevons notre niveau de jeu comme lors de ces deux rencontres, nous allons certainement avoir des possibilités” , poursuit le Brugeois. “Nous devrons juste nous montrer plus efficaces. Si, défensivement, nous parvenons à rester bien organisés et à jouer en bloc, on pourra rendre la tâche plus compliquée à notre adversaire.”

Tenir le choc défensivement, voilà bien peut-être la mission la plus ardue pour des Limbourgeois affaiblis par les blessures face à une équipe qui a encore étalé son efficacité contre Everton, samedi (3-1).

“C’est vrai que nous avons beaucoup de blessés en ce moment. Mais les joueurs qui ont été appelés à remplacer les titulaires l’ont très bien fait” , explique l’ancien joueur de Feyenoord et des Rangers. “Les buts que nous avons concédés ces dernières semaines ne sont pas dus à une mauvaise composition d’équipe mais plutôt à un manque de concentration ou à des cartes rouges un peu stupides. Nous devons également nous montrer plus rigoureux sur les coups de coin. Contre Chelsea, cela risque d’être très important.”

Pour tenir la baraque derrière , Mario Been devrait une fois encore faire appel à Daniel Tözser. Le Hongrois, capitaine en l’absence de Hubert, va donc encore devoir faire contre mauvaise fortune bon cœur. Lui qui pensait ferrailler face à Lampard risque plutôt d’en découdre avec Fernando Torres.

“Que ce soit l’un ou l’autre, ce sont des joueurs avec d’énormes qualités ”, dit-il. “Tout le monde sait que je préfère évoluer dans l’entrejeu, mais je joue là où l’entraîneur me le demande, dans l’intérêt de l’équipe. Nous savons que Chelsea est plus fort. Mais en football, tout est possible si l’on se donne à fond.”



© La Dernière Heure 2011