Division 1A

La saison dernière, les clubs de Jupiler Pro League, le plus haut niveau du football en Belgique, ont enregistré une perte cumulées de 25,8 millions d'euros. 

Au total, dix des seize équipes de division 1A ont plongé dans le rouge. Un record depuis l'introduction des play-offs, selon Het Nieuwsblad mardi.

Selon le quotidien flamand, la principale raison de ces pertes est l'augmentation salariale des joueurs. Le salaire moyen du footballeur en Jupiler Pro League est de 353.000 euros bruts par an, soit une augmentation de 5 % et un nouveau record. La charge salariale a augmenté, en particulier pour les petits clubs. "Ils veulent éviter la relégation parce que 1B est un cimetière financier", déclare l'économiste sportif Wim Lagae.

Les six clubs qui ont enregistré des chiffres positifs en 2017-2018 sont La Gantoise (4.971.883 euros de bénéfices), le KRC Genk (3.332.502), Waasland-Beveren (2.663.738), Charleroi (2.019.723), le Club Bruges (68.896) et Zulte Waregem (19 136).

Parmi les dix clubs qui affichent un déficit, Eupen (9.038.148) est le pire élève de la classe, suivi de près par le Cercle Bruges (7.414.196) et Anderlecht (6.366.051).

Het Nieuwsblad souligne que le Belgian Financial Fair Play débutera l'année prochaine. Dès lors, les clubs ne pourront plus perdre plus de cinq millions d'euros en trois saisons.