Les Rouches étaient loin de leur niveau affiché contre Bruges, avant la trêve.

Le Standard, sans éclat offensif, a été contraint au partage sur la pelouse de Mouscron (0-0), samedi lors de la 11e journée de Jupiler Pro League. Ce résultat ne constitue pas une préparation idéale à la réception de Krasnodar, jeudi en Europa League. La première mi-temps, d'un niveau plus que moyen, s'est déroulée sur un rythme très lent. Malgré des occasions de Pierrot (13e) et Emond (14e), les deux équipes ne sont pas parvenues à inquiéter les gardiens.

Le Standard, pourtant vainqueur autoritaire du Club de Bruges avant la trêve internationale (3-1), a davantage insisté au retour des vestiaires via Marin (49e), Carcela (51e), Cavanda (56e) ou encore Emond (61e). Du côté des Hurlus, il aura fallu attendre la 77e minute pour voir la première frappe cadrée, œuvre de Mbaye Leye.

Malgré les entrées au jeu de Carlinhos et Orlando Sa, la phalange de Michel Preud'homme est donc restée inoffensive. Au classement, le Standard est provisoirement 4e avec 19 points alors que Mouscron glane un cinquième point et est désormais 15e, devant Zulte Waregem (5 pts).


Preud'homme: "Chacun doit rester à sa place"

Découvrez les différentes réactions au micro de Proximus.

Renaud Emond (Standard) : Oui on est déçu aujourd'hui. Malheureusement nous n'avons pas réussi à réitérer la performance face à Bruges. Mouscron avait également besoin d'un point parce que c'est un club qui est un peu dans l'urgence pour se sauver. On a essayé de bousculer un peu les choses en seconde mi-temps. Nous avons eu des opportunités mais on n'a pas réussi à concrétiser. Cette saison, on a du mal contre les petites équipes. Ce n'est pas un problème de motivation. Cette équipe était bien en place et défendait de façon solidaire. Les deux avants étaient bien placés aussi et nous ont mis en difficulté. On est tous déçus ce soir. C'est bien de battre Bruges mais on devait prendre 3 points pour continuer sur notre lancée. C'est une semaine compliquée avec l'Europa League, puis Genk. On va devoir bien se reposer pour récupérer. 

Jean Butez (Mouscron) : Nous avons plusieurs motifs de satisfaction aujourd'hui. On a gardé le zéro derrière ce qui était très important pour nous. Nous nous sommes créés des occasions mais on n'a pas réussi à les mettre au fond. Le coach a une philosophie de jeu qui prône l'offensive. Notre survie passera par une solidarité collective de tous les instants. On doit essayer de prendre des points rapidement pour se sauver. Le manque d’efficacité nous porte préjudice mais cela viendra avec le temps et le travail. On ne doit pas taper sur nos attaquants. Pierrot marque des buts à l'entrainement mais pour le moment cela ne paye pas en match. C'est avant tout une question de confiance parce qu'il a des qualités.

Bernd Storck (Entraîneur Mouscron) : Nous avons réalisé un très bon match face à une bonne équipe du Standard. C'était compliqué de préparer la rencontre à cause des suspendus et blessés. Nous avons raté une très grosse occasion en première qui aurait pu changer le cours du match. Le Standard aussi s'est procuré quelques chaudes situations. Nous avons voulu mettre la pression sur le Standard en commençant avec deux attaquants. Mbaye Leye a été fantastique mais il s'est blessé. Il est en chemin pour l’hôpital à cause d'une luxation de l'épaule. 

Paul-José Mpoku (Standard) : On a déjà pris un point, c'est toujours ça même chez le dernier. On ne comprend pas pourquoi nous ne sommes pas assez constants. On n'a pas vu la hargne du Standard pendant ce match. On y travaille et cela passera uniquement par cela.

Michel Preud'homme (Entraîneur Standard) : On a eu des problèmes en première mi-temps. Leurs deux attaquants étaient bien placés et nous causaient beaucoup de problèmes. Il nous a manqué pas mal de choses durant le premier acte. On a rectifié les choses pour la deuxième et je pense que l'on a vu un meilleur Standard. Nous avons un peu plus dominé et joué vers l'avant en étant positionné plus haut. Nous avons des occasions mais le ballon ne va pas au fond. Il y a aussi des bons joueurs à Mouscron, il faut respecter cette équipe. Nous travaillons et on essaye de progresser. On a eu des situations pour marquer ce but mais cela ne tient pas à grand-chose. Je n'ai pas envie de parler du scandale qui a éclaté cette semaine. Chacun doit rester à sa place.


Revivez notre direct commenté