Le Standard s'est incliné 4-0 à Bruges ce dimanche lors de la 5e journée de Jupiler Pro League. C'est la 3e défaite consécutive pour les Rouches qui avaient été battus par Saint-Trond et Zulte Waregem lors de deux dernières semaines. Les buts brugeois ont été inscrits par Vanaken (3e et 56e), Wesley (7e) et Mechele (80e). Comme Charleroi, Bruges obtient sa cinquième victoire en cinq matches et rejoint les Carolos en tête du classement. Le Standard est douzième avec quatre points.

Les Blauw en Zwart devaient se racheter auprès de leurs supporters après la défaite 3-0 face à l'AEK Athènes jeudi qui leur a valu l'élimination de l'Europa League. Les troupes d'Ivan Leko sont donc parties à cent à l'heure et ont tout de suite mis en évidence les carences défensives des Liégeois. Ainsi à la 3e minute, Laifis tentait de dégager un centre vicieux des Brugeois mais ajustait le ballon pour la demi-volée de Vanaken (1-0).

Sans Kosanovic, Edmilson, Goreux et Belfodil, le Standard craquait une nouvelle fois dans les minutes suivantes. Scholz était pris de vitesse par Wesley qui résistait au retour du défenseur danois avant de placer dans le petit filet d'Ochoa (7e).

Après ce début catastrophique, les Liégeois réagissaient et revenaient dans le match. Présents au duel, les Rouches se créaient quelques occasions en frappant même sur le poteau avec Dossevi (13e).

Ce n'était toutefois pas assez pour déstabiliser Bruges. Le leader du championnat faisait 3-0 juste avant l'heure de jeu via Vanaken dont la frappe déviée par Scholz trompait Ochoa (56e). En fin de rencontre, Bruges ajoutera un quatrième goal au marquoir via Brandon Mechele (80e) et le Standard frappera une nouvelle fois sur le poteau avec sa nouvelle recrue Carlinhos pour compléter son mauvais dimanche après-midi.

Toutes les réactions d'après-match

Guillermo Ochoa: "C'est une défaite très lourde pour nous. Quand tu démarres mal un match comme aujourd'hui, ça devient directement compliqué. Et quand en plus en face il y a une équipe qui joue bien au ballon comme Bruges, c'est encore plus compliqué. On a poussé après notre début de match mais on n'a pas eu de chance. On arrive pas à marquer, on touche le poteau, puis sur les contres on prend des buts. Ca fait mal ce manque de chance. C'est ça le football, il faut travailler. Il faut se souvenir que ça fait peu de temps qu'on travaille ensemble. Mais les supporters du Standard méritent plus que ce début de championnat et on doit donner plus sur le terrain pour eux."

Sébastien Pocognoli: "Il n'y a pas grand-chose à dire. On s'entraîne toute la semaine avec un plan bien précis: commencer très fort dans les 15 premières minutes. On savait que Bruges sortait d'un match difficile en semaine et on devait faire un maximum pour les faire douter dès le début du match. Mais à 2-0 après un quart d'heure, on ne peut que réagir et malheureusement ce n'est pas suffisant. On a bien préparé le match mais si on n'applique rien dès les cinq premières minutes, on ne peut rien faire. C'est une erreur de concentration terrible. Deux fois 4-0 c'est inadmissible. On va devoir travailler pour préparer comme il faut un match, un derby, particulièrement important pour les supporters face à Charleroi. Il va falloir se bouger."

Ivan Leko: "Chapeau à mes joueurs. Gagner 4-0 contre le Standard avec cette intensité, ils peuvent être fiers de ce qu'ils ont fait ce soir. Certes le Standard a eu la possession par la suite mais très peu d'occasions. Aujourd'hui, nous avons été très efficaces et très compacts. Je suis content de la manière mais je suis conscient qu'on peut encore s'améliorer."

Ricardo Sa Pinto: "Je suis un gagneur. J'assume mes responsabilités sur cette défaite. Nous avons encore besoin de renforts."

Revivez le match