On attendait la nouvelle depuis un moment. La voilà enfin. Tant décrié, le système de licences - qui a montré ses limites la saison passée avec de nombreuses décisions rectifiées devant la CBAS après contestation - a été modernisé en profondeur par l’Union belge.

La principale modification réside dans le fait que le suivi sera désormais continu, et non plus annuel. Sur base d’un modèle de feux clignotants. Ce qui permettra d’accorder une attention toute particulière aux clubs qui en ont besoin.

Autre nouveauté : ce processus continu sera accompagné par un large éventail de sanctions, allant de la restriction de transferts entrants à la limitation de joueurs pouvant être inclus dans le noyau, en passant par des amendes financières, la déduction de points…

La réforme donne également la possibilité au club de demander un ruling (une décision anticipée en matière d’impôt), le club étant alors placé sous surveillance durant cette période.

Plus de clarté et d’indépendance

Également confrontée à un souci de complexité des dossiers qui a abouti à des imbroglios ces derniers mois, l’Union belge a réagi. Il y aura désormais une Chambre des licences séparée pour les licences du football professionnel auprès de la CBAS. Un changement jugé comme "absolument nécessaire en fonction de la complexité souvent grande des dossiers", souligne l’URBSFA. Cette Chambre ne pourra faire appel qu’à une liste distincte d’arbitres hautement spécialisés.

Enfin, l’actuel Département des licences est transformé en Auditorat pour les licences du football professionnel, dirigé par un auditeur général (Nils Van Brantegem), qui bénéficie du même statut indépendant au sein de l’URBSFA que le procureur UB.

"Avec le nouveau système de licences, nous espérons mieux orienter les clubs vers une gestion financière saine tout au long de la saison, ce qui profitera avant tout aux clubs eux-mêmes, à toutes leurs parties prenantes et par extension à l’ensemble de l’écosystème du football", souligne Peter Bossaert, le CEO de l’URBSFA.

Le nouveau système, revu et corrigé, entrera en vigueur dès la saison prochaine.