Cette phase consistera à "consulter les autres clubs de football professionnels des deux pays au sujet de la BeNeLiga, ainsi que l'UEFA afin d'obtenir des certitudes quant à la distribution des tickets européens, tant qualitatives (Ligue des champions de l'UEFA ou Europa League) que quantitatives (le nombre pour les deux pays séparément)".

En outre, les onze clubs aimeraient également tester davantage sur le marché quels flux d'argent entrants la BeNeLiga peut générer de manière réaliste tant pour les participants de la nouvelle ligue, que pour les clubs des ligues nationales. "Il est prévu que les initiateurs aient davantage de précisions sur cette prochaine phase (tickets européens et estimation des flux d'argent entrants provenant des contrats commerciaux et médiatiques) entre septembre et décembre 2020", peut-on lire dans le communiqué.

"Si ce résultat laisse les clubs satisfaits, les chances de se lancer dans la nouvelle compétition augmentent. Après quoi une décision finale peut être prise dans les organes décisionnels des fédérations et des ligues." La phase de suivi du projet sera dirigée par Bert Habets, qui a été CEO de RTL Nederland et, ces dernières années, CEO de RTL Group.

Pour rappel, les initiateurs sont Anderlecht, le Club Bruges, La Gantoise, le KRC Genk et le Standard pour la Belgique et l'Ajax, l'AZ, le FC Utrecht, le Feyenoord, le PSV et Vitesse pour les Pays-Bas. Ils sont assistés par le cabinet de conseil Deloitte.