Hein Vanhaezebrouck (La Gantoise) "Cela fait trois points, c'est ce dont on avait besoin. On est en playoffs 2. On termine septièmes, ça n'aurait pas été suffisant pour disputer les playoffs 1 dans une saison normale. On a fait ce qu'on devait faire aujourd'hui. On va retirer le maximum de ces playoffs".

Steven Defour (Malines) "Il y a eu de la nervosité avec ce but annulé et le penalty. On a ensuite montré qu'on avait les qualités. Je suis content, ça a enfin tourné en notre faveur dans une dernière journée de phase classique".

Arnaud Bodart (Standard) "Tout va bien. J'espère que ça ira bien la semaine prochaine. Il nous reste à gagner cette coupe. Quand on joue au foot, on vise des trophées. On a à coeur de tout donner pour la gagner. On voulait être en playoffs 1 mais la coupe peut sauver notre saison. Les Anversois ont tout donné dès le départ, on a eu des difficultés mais dès qu'on a joué au ballon, on a pu amener du danger et Vanhamel a sorti de beaux arrêts. Le 2-0 a changé la donne".

Will Still (Beerschot) "Je suis déçu. Le premier but était évitable. On concède ensuite un penalty assez bête. Dans l'ensemble, il y a une neuvième place plus que respectable pour un club qui vient de monter. On a fait un parcours impressionnant en début de saison, ça s'est terni sur la fin vu la situation qu'on avait dans le groupe. Je n'ai rien à reprocher à personne. Je n'ai pas grand chose à dire au niveau de l'engagement. C'est dommage d'avoir perdu aujourd'hui mais notre parcours est respectable".

Mbaye Leye (Standard) "On est à la mi-temps de notre saison. On a réussi à faire le plus difficile dans une saison difficile: se qualifier pour les playoffs 2. Il reste désormais la deuxième mi-temps à disputer dimanche prochain. Le Beerschot était bien en place en première mi-temps, on a mieux joué en seconde période".

Jorge Simao (Mouscron): “C’est un moment très difficile pour nous et surtout pour nos supporters. J’assume mes responsabilités. Le scénario était très difficile pour nous depuis le début de la saison. Selon moi, on doit réfléchir de manière posée. La responsabilité est sur les joueurs et le staff, mais pas seulement. Il y a des raisons plus profondes pour expliquer cette saison difficile. On a fait de notre mieux en travaillant à fond tous les jours mais ça n’a pas été suffisant. Les raisons de cet échec sont plus profondes que de simples raisons sportives. On doit réfléchir prudemment parce que ça a été un scénario très difficile à vivre depuis le début de la saison”.