Pas de surprise: Mouscron n'obtient pas sa licence

Les années se suivent et se ressemblent du côté du Canonnier.

Pas de surprise: Mouscron n'obtient pas sa licence
©BELGA

Si la commission des licences n’a pas encore communiqué officiellement, elle a informé le club qu’il ne recevrait pas le précieux sésame pour le football professionnel la saison prochaine. Les arguments évoqués lors de l’audition de l’Excel devant la commission jeudi dernier n’ont pas convaincu et ce n’est pas une surprise. Les Hennuyers ne respectent pas les dispositions de quatre articles du règlement fédéral (P7.12, P7.13, P7.18.5, P7.18.6).

Ainsi, le matricule 216 n’a pas su apporter l’état des recettes et des dépenses qui garantiraient le fonctionnement normal du club ni la preuve que les paiements des salaires des joueurs et des entraîneurs ont été versés. Ce dernier point provoque déjà l’agitation au sein du vestiaire où certains évoquent la possibilité d’une grève pour la rencontre de lundi prochain face à l’Antwerp si le conflit n’est pas réglé. La licence n’a pas été donnée également car Gérard Lopez n’a pu fournir une lettre de confort visant à assurer la continuité de l’activité du club pour la saison prochaine.

Est-ce que cela signifie la fin de l’Excel ? Pas vraiment car les Hurlus iront, comme chaque année, devant la CBAS. Cela fait surtout les affaires des candidats à la reprise des Frontaliers qui sont au nombre de quatre. Sans le précieux sésame, la valeur du Rem chute et place Gérard Lopez en mauvaise position. Les rôles sont inversés et contrairement à l’année passée, c’est à son tour de chercher un sauveur prêt à signer la lettre de confort pour ne pas perdre totalement son investissement. Empêtrés dans une bataille pour le maintien qui tourne mal, les Mouscronnois risquent de payer une demi-décennie de gestion désastreuse.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be