La première de Vincent Kompany sur le banc des Mauves ? Fernando Da Cruz n'en a que faire. "Ce sont les histoires d'Anderlecht. Notre souci à nous, c'est de pouvoir garder la base défensive solide qu'on a montrée lors des deux premiers matchs tout en améliorant notre jeu offensif."

Le technicien français est lucide. Il sait qu'il y avait des manquements dans ce secteur lors des 180 premières minutes de la saison. "Il y a eu des séquences intéressantes en fin de match face à Malines. Il faut s'appuyer là-dessus. On fait avec les forces en présence", analyse-t-il. Et Bison Gnohéré fait enfin partie du groupe hennuyer. L'attaquant manque encore de rythme et ne postule pas à une place de titulaire mais il pourrait entrer en cours de match. Pour Tabekou, intéressant lors de ses deux entrées, la donne pourrait changer.

"On l'a fait jouer longtemps à Deinze dans le but qu'il soit prêt dimanche. Il peut prétendre maintenant à un autre statut", explique l'entraîneur mouscronnois. Va-t-il prendre la place d'un Faraj, très transparent depuis le début de la saison ?

"Un pressing haut ? Il faut trouver le juste équilibre"

On peut également se demander si les Mouscronnois vont garder leur dispositif extrêmement prudent en 5-3-2 ou repartir vers un jeu plus offensif comme ils l'avaient produit en préparation.

"Il faut garder impérativement cette notion d'équilibre. On sait que Kompany s'inspire du modèle de City. On a pu constater en regardant leurs rencontres qu'on pouvait les gêner en développant un pressing haut mais contre Saint-Trond, j'ai vu aussi Cobbaut se déjouer du harcèlement des joueurs adverses et éliminer cinq joueurs en un rien de temps. Il faudra trouver le juste milieu."

Da Cruz souhaite aller à Anderlecht "avec de l'ambition". Pour cela, il pourra compter sur un effectif presque au complet. Silvestre ressent encore une gêne au mollet. Quant à Brym et Gueye, ils ont repris l'entraînement collectif même s'ils seront trop courts pour le déplacement au Lotto Park.