Mouscron L'Excel a un gros coup à jouer samedi soir face à Waasland-Beveren, actuellement dernier au classement. 

Samedi soir, l'Excel Mouscron pourra prendre virtuellement la première position au classement de cette Jupiler Pro League s'il s'impose au Freethiel. Une donnée que Bernd Hollerbach, le T1 des Hurlus, ne veut pas regarder. "Je ne jette jamais un oeil au classement. Ce serait une erreur de ma part de regarder ce qui est possible de réaliser en ce début de championnat. Oui notre début de saison est réussi mais ce n'est pas pour autant qu'il faut directement regarder vers les sommets. Il ne faut pas oublier que nous sommes le plus petit budget de cette division et que nous devons faire avec nos moyens" tempère Hollerbach. 

Le mentor allemand sait que ce déplacement a également tout d'un match piège. "Affronter une équipe qui connait un mauvais début de saison est toujours dangereux. Ce match, je le considère comme le plus difficile depuis le début de cette saison. Mon assistant a été les visionner à Saint-Trond et il font preuve d'une bonne organisation sur le terrain. C'est loin d'être gagné."

L'Excel devra donc confirmer sa bonne forme actuelle face à une équipe qui va tout donner pour tenter de s'extirper de cette lanterne rouge. "Je suis satisfait de mon équipe ces derniers temps. Le collectif montre de l'agressivité, de l'engagement et du fighting-spirit. C'est tout ce que je recherche dans une équipe. Contre Courtrai, on a couru 8km de plus qu'eux. C'est comme si nous jouions avec un élément en plus sur le terrain. Cela reflète bien l'envie qu'ont mes joueurs de bien faire et de prendre le jeu à leur compte. Il faudra monter sur le terrain avec les mêmes intentions face à Waasland-Beveren demain soir si on veut prendre les trois points."

Pour cette rencontre l'Excel se déplacera toujours sans son attaquant Cédric Omoigui qui est toujours en revaluation. Jonah Osabutey est quant à lui incertain suite à quelques petits pépins physiques.