Le Français veut quitter Mouscron, qui ne le retiendra pas !

Lors de l’exercice 2014-2015, Tristan Dingomé était l’un des chouchous du Canonnier. L’ancien Monégasque animait le stade de ses dribbles et de son adresse dans la dernière passe. La saison qui vient de s’écouler devait être celle de la confirmation. Il n’en a rien été. Le Français a subi deux déchirures. Le milieu de terrain sentait qu’il n’avait pas spécialement les faveurs de Glen De Boeck et cela se ressentait sur son moral.

Absent de la reprise, pour des raisons familiales, Tristan Dingomé ne devrait pas revenir à Mouscron. Sauf pour y faire ses adieux. "Tristan a émis le souhait de nous quitter", explique le manager sportif Juri Selak. "Je ne vois pas les raisons qui nous pousseraient à retenir un joueur qui n’a pas la tête chez nous."

Il ne reste plus qu’un an de contrat à Tristan Dingomé qui pourrait retourner en France. ‘J’attends une réponse dans les 24 ou les 48 heures."

Autre départ possible évoqué, celui de Noé Dussenne. "Mais, pour le moment, il est chez nous. Nous lui avons dit qu’il devait de toute façon se donner à fond d’ici à la fin du mercato. Ce sera bénéfique pour tout le monde. C’est ce qu’il a fait lors de l’amical face à Dottignies."

Dans l’autre sens, des nouvelles têtes pourraient débarquer cette semaine. "J’espère deux arrivées dont un attaquant. Nous visons un box to box et un défenseur central également."

Testés, Reda Jaadi (ex-Standard) et Dino Fazlic (formé au Werder Brême) n’ont pas convaincu Glen De Boeck. Par contre, Vladimir Rankovic, un Allemand de 22 ans formé au Bayern Munich, a vu son test se prolonger d’une semaine. Son profil plaît énormément à De Boeck.