La suspension est due à un carton rouge reçu lors du match amical de samedi dernier contre l'Union (0-2). Dans les dernières minutes du match, N'Landu a perdu un duel, après quoi l'ancien Lillois a fait passer sa frustration sur un attaquant de l'Union. L'arbitre Staessens a infligé un carton rouge au milieu de terrain de 20 ans.

Le procureur fédéral Ebe Verhaegen a réclamé une suspension de quatre matchs et 4000 euros pour le coup de pied commun. Mouscron n'a pas accepté et a comparu mardi devant le comité disciplinaire, qui remplace désormais la commission des litiges.

L'avocat Renaud Duchêne a enregistré que N'Landu a été provoqué tout au long du match par son adversaire direct. De plus, l'intégrité physique de la victime n'a pas été mise en danger, a-t-il plaidé.

Mouscron a jugé la proposition de sanction du parquet fédéral inacceptable, notamment parce que N'Landu est encore un jeune footballeur au casier vierge. Le milieu de terrain, qui a rompu son contrat avec Lille avant d'être prêté à Mouscron, s'est excusé devant le tribunal. Cela lui a permis d'obtenir une peine plus légère.

"Les arguments avancés ne parlent pas bien inutilement. Et son jeune âge n'est pas une excuse pour un comportement aussi répréhensible. Mais N'Landu a un casier disciplinaire vierge et reconnaît sa culpabilité. C'est pourquoi la comité disciplinaire estime qu'il est approprié d'accorder deux journées de suspension avec sursis", peut-on lire dans le rapport.

La nouvelle réglementation fédérale stipule que les suspensions s'appliquent à toutes les catégories, tant pour les matchs d'entraînement que pour les matchs officiels. N'Landu devra donc renoncer à disputer les deux premiers matchs de Mouscron cette saison en Jupiler Pro League, à l'Antwerp et contre le FC Malines.

Mercredi, le milieu de terrain a été autorisé à jouer contre Lille, car la suspension n'est entrée en vigueur que depuis jeudi.