Mouscron Il aura fallu attendre la 9e journée de championnat pour que les Hurlus découvrent leur quatuor défensif de base.

Depuis le début de la saison, Glen De Boeck a cherché son onze de base. Et surtout sa défense. Lors de la victoire à Eupen, 1-4, l’Anversois a probablement aligné sa meilleure équipe actuelle. Pourquoi ne l’avait-il pas fait plus tôt ? Entre les départs et les arrivées ainsi que la forme de certains joueurs, le coach a mis du temps à être convaincu par quatre joueurs.

Nikola Gulan

Le Serbe a connu une préparation délicate avec des drames personnels et des blessures. Mais il est probablement l’un des éléments les plus expérimentés du noyau à disposition de Glen De Boeck. Et il l’est certainement en défense. Sur le flanc gauche, lorsqu’il est à 100 %, il est indéboulonnable.

Thibault Peyre

Le Français ne rentrait pas en ligne de compte en début de saison. Il se remettait toujours de son opération au genou. Il aurait dû rester encore une ou deux semaines sur le banc, mais l’urgence de la situation a voulu que Glen De Boeck l’installe dans l’axe de la défense lors du déplacement important à Westerlo. Thibault Peyre, c’est trois titularisations pour deux victoires.

Stefan Simic

C’est aujourd’hui le seul joueur de la défense mouscronnoise à avoir disputé les 810 minutes du REM cette saison. Associé à Dussenne puis à Huyghebaert et à Graovac, il est désormais le comparse de Thibault Peyre. Les deux hommes doivent encore travailler leur complémentarité sur le terrain, mais s’entendent visiblement assez bien en dehors de celui-ci. Simic et Peyre parlent tous les deux anglais. Cette complémentarité est meilleure que celle avec Graovac par exemple.

Mickaël Tirpan

Le Bruxellois a débuté son championnat en tant que milieu récupérateur avec plus ou moins de succès. Mais Mickaël Tirpan apporte un réel plus sur le flanc droit. Car non seulement il assume son travail défensif mais il n’hésite pas à se porter vers l’avant. Avec quelques assists à la clé comme lors de la victoire de l’Excel à Eupen. Sa générosité lui joue parfois des tours, mais le garçon se donnerait corps et âme sur le terrain de foot pour ses coéquipiers. On en veut pour preuve sa blessure au genou qui le freine régulièrement, mais qui ne l’empêche pas de jouer.

© dr