En fin de match, un penaltygate s’est produit. Après avoir provoqué le penalty, Da Costa voulait s’en charger, mais c’est Mohamed, le tireur attitré, qui a pris ses responsabilités. De quoi provoquer la colère du Cap-Verdien qui n’a plus marqué depuis six matchs, malgré le but du latéral qui plaçait Mouscron à l’abri. 
 
Le contentieux ne s’est pas arrêté là. À sa sortie dans les arrêts de jeu, l’attaquant s’est expliqué de manière virulente avec son entraîneur le long du banc. “ Nuno voulait tirer le penalty, mais Dimitri est désigné. Je lui ai dit qu’il n’avait pas besoin de marquer pour être le meilleur sur le terrain. Je comprends son côté compétitif. On s’est enlacé dans le vestiaire et on est déjà passé à autre chose.” Sauf que Simao a récolté sa troisième exclusion de la saison. 
 
Le quatrième arbitre, venu séparer le joueur et l’entraîneur, a été écarté de la main par ce dernier. “ Je ne préfère pas parler de l’arbitrage. Vous voyez sur les images que je suis surpris de l’exclusion. Mon langage corporel veut tout dire.” Mais cela ne devrait pas en rester là pour le technicien portugais qui risque plusieurs matchs de suspension.