La soirée a été particulièrement frustrante pour le dernier rempart anversois. Pour son baptême du feu dans le but du Great Old, il n’a rien eu à faire, sauf sur la magnifique frappe de Bakic. "On avait envie de bien débuter. Mouscron a installé un bloc bas. Même à 1-0, les Hurlus ne se découvraient pas. C’était difficile pour nous de trouver la solution. On a perdu deux points ce samedi", confiait l’ancien gardien du matricule 216.

Le Français estimait qu’il ne pouvait rien faire sur la tentative victorieuse de son ex-équipier monténégrin. "C’est une frappe en pleine lucarne. Il la reprend directement en une touche avec son pied droit. Il y a pas mal de monde devant moi. La tentative est difficile à stopper. Bakic est aussi seul, ce qui est un peu dérangeant. On va devoir analyser ces manquements à la vidéo."

Deux mois après son départ, Butez n’a pas reconnu son ancienne équipe. "Il y a eu pas mal de changements. C’est leur premier match. Ils ne nous ont pas créé de problèmes, à part sur le but et quelques situations en profondeur. Ce n’est pas une équipe que je reconnais. La tactique est complètement différente par rapport à l’année dernière."

Un jeu mouscronnois prudent mais qui devrait être bien plus offensif face à Malines.