Sa sortie à la mi-temps n'annonçait rien de bon. Apparu en béquilles à la fin du match, Silvestre ne pourra tenir sa place ce samedi face au Cercle. La cheville et les ligaments de l'Argentin sont touchés. "Ce n'est pas un problème de fatigue ou de préparation, juste la malchance. Il s'est blessé à l'épaule en jouant avec son fils puis en match ce lundi alors qu'il avait enchaîné dix rencontres en un mois lors de mes débuts", soupire Simao.

L'entraîneur a le choix entre Dabila, remis de sa blessure subie à Ostende en septembre dernier, Gueye qui a effectué une mauvaise prestation contre Courtrai il y a quinze jours et Lepoint. "Je dois trouver la meilleure solution mais j'ai confiance en la personne qui le remplacera demain. Les blessures font partie d'une saison même si le leadership de Matias va nous manquer."

"Ce n'est pas une question d'attitude mais de tactique"

L'Excel n'avance plus ces dernières semaines en témoigne la dernière série de 2/12. Le Cercle et Waasland se sont rapprochés et ne sont plus qu'à trois et deux unités des Hurlus. Il faudra retrouver une bonne organisation tactique et un bloc compact contrairement aux derniers matchs.

"A Gand, ce n'était pas un problème d'attitude ou d'esprit d'équipe. Juste un souci d'organisation tactique. Nous n'étions pas assez compacts et agressifs. Il y avait trop d'espaces dans notre dos. Face au Cercle, nous allons devoir être plus organisés."

En attaque, Simao ne pourra pas compter sur Harbaoui, toujours blessé. Le Cercle est dans une bonne dynamique avec son nul face à Anderlecht et a changé d'entraîneur. "On a analysé ce qu'ils réalisent sur le terrain, pas leur classement."

Même s'il se plaît à dire qu'une victoire ne rapporte toujours que trois points, celle de demain vaudrait bien plus dans cette course acharnée au maintien.