L'opposition face à Genk rappelle des souvenirs à Simao. C'est au match aller, à la Luminus Arena, qu'il avait effectué son baptême avec l'Excel. Depuis, Mouscron a pris quatorze points et a amélioré son niveau de jeu. Pas suffisant toutefois pour se dépêtrer de cette situation délicate de lanterne rouge. 

Avant d'aborder une semaine cruciale où Mouscron jouera contre Waasland puis ira à Saint-Trond, le club espère créer l'exploit face aux hommes de van den Brom en tirant les leçons du match aller. "Je l'ai visionné à nouveau. Nous avions vraiment réalisé une bonne première mi-temps mais nous n'étions pas parvenus à garder notre niveau. Notre progression est réelle depuis."

Harbaoui n'est pas suspendu

Lors du déplacement en terre limbourgeoise, l'Excel avait séduit grâce à son pressing mais les Frontaliers s'étaient éteint après la pause. Leur bloc avait reculé inconsciemment et, submergés par la fatigue, ils avaient craqué face aux fulgurances de Bongonda et la finition d'Onuachu. Deux mois après, le technicien croit-il avoir trouver la solution face aux qualités individuelles adverses ?

"Ils ont beaucoup de talents mais si on veut les embêter, cela passera par le collectif. Il faut que l'on soit compact, agressif et en travaillant ensemble, ils bénéficieront de moins d'espaces. Nous devons travailler en zone car je ne suis pas fan des situations en un contre un." Pour ce match, l'entraîneur hurlu sera privé d'Harbaoui. Le Tunisien est trop juste pour être aligné dès demain même s'il devrait être disponible mardi face à Beveren. Sa suspension, qu'il traînait depuis son passage à Zulte-Waregem, aurait été purgée.

Simao sera aussi privé de Bakic qui a repris les entraînements mais qui sera trop court pour ce samedi.