Nikola Storm a marqué l'unique but sur un penalty qui a été tiré à trois reprises (9e, 0-1). Au classement, Malines prend la première place avec 4 points et Mouscron est 12e avec une unité.

Tout comme la semaine dernière, Mouscron a mis en place une double ceinture devant son but. Cela n'a pas cependant pas empêché Hervé Koffi de devoir effectuer un premier plongeon devant Williams Togui, bien trouvé par Rob Schoofs au point de penalty (4e). L'option défensive des Hurlus a rapidement été ébranlée lorsque Christof Dierick a sifflé un penalty pour une faute de Jean Onana sur Schoofs. Togui s'est chargé du botté mais son tir a été repoussé par Koffi. Le VAR a estimé que le gardien hurlu avait quitté trop vite sa ligne et a donné une deuxième chance aux Malinois.

Storm a également tiré sur Koffi, qui a encore quitté trop tôt sa ligne. Finalement, la troisième fois a été la bonne (9e, 0-1). La réaction mouscronnoise s'est limitée à un tir sans effet de Deni Hocko (16e). Par contre, Koffi a gagné son duel face à Togui, que Storm avait isolé devant lui (17e). Malines dictait sa loi sans donner de nouveaux soucis à Koffi et Mouscron éprouvait du mal à dépasser la ligne médiane. Ce que les Hennuyers ont quand même réussi en fin de période avec une phase ponctuée par une volée non cadrée d'Imad Faraj (41e). Mouscron est revenu du vestiaire avec une autre motivation. Il a conservé plus le ballon et s'est aussi maintenu un peu plus dans la moitié de terrain malinoise. Toutefois, cela n'a pas donné lieu à de réelles chances alors que Koffi s'est encore mis en évidence.

Le Burkinabé est d'abord sorti de son rectangle pour prendre d'assaut Togui, qui s'était retrouvé seul sur le flanc (65e). Après cette intervention dure mais correcte, il a dévié de manière spectaculaire une reprise de la tête de Joachim Van Damme (67e). Le coach mouscronnois Fernando Da Cruz a alors lancé deux éléments à vocation offensive, Enes Saglik et Serge Tabekou à la place de Beni Badibanga et de Faraj (78e). Les Hurlus se sont montrés dangereux sur un de leurs rares corners mais la reprise de la tête de Saad Agouzoul est passée au-dessus du but (79e). Mouscron a tenté jusqu'au bout d'arracher le partage mais n'a pas obligé Malines à se surpasser.