Teddy Mézague est impressionné par la maturité de ses jeunes partenaires.

Mouscron a probablement une des moyennes d’âge les plus basses de la série. Si pas la plus basse. Et pourtant, ce samedi, jamais les Hurlus n’ont semblé dépassés par la tournure des événements. Ils sont restés sereins durant 95 minutes.

"Il y a une énorme confiance dans ce groupe, souligne le défenseur Teddy Mézague. Avant la rencontre, je n’ai pas vu de stress dans le chef de mes coéquipiers, malgré l’affiche, malgré un stade plein. Durant la rencontre, ils n’ont jamais paniqué, même quand Bruges a égalisé ou poussait en seconde période. Nous sommes restés les seuls maîtres de nos destins."

Cette maturité en a impressionné plus d’un. "Même moi je suis encore impressionné en semaine à l’entraînement. Il y a vraiment de la sérénité dans ce groupe. Regardez des jeunes comme Govea ou Nkaka. Ari, quand j’ai quitté Mouscron il y a deux ans, n’était pas du tout le joueur qu’il est aujourd’hui. C’est dingue. Et Govea, il possède une grande maîtrise. Sans oublier Awoniyi qu’il n’a que vingt ans… J’espère en tout cas que tous ces jeunes vont rester les pieds bien sur terre…"

Lors de la première saison de Mouscron en D1, les Hurlus avaient aussi réalisé un bon début de championnat avec un 11/18. Teddy Mézague était déjà de la partie. Mais cela n’avait pas empêché le Canonnier de souffrir jusqu’à l’ultime seconde du championnat. "Il y a une nette différence entre les deux groupes. Je le répète, ici, il y a de la confiance. Mais aussi un groupe qui vit très bien, qui n’a pas spécialement d’individualités, même si Jonathan Bolingi marque beaucoup en ce début de saison. Ce qui nous arrive aujourd’hui, c’est entièrement mérité."