Les soucis extra-sportifs n’embêtent pas les joueurs. Un peu plus Mircea Rednic.

L’autre grand sujet de conversation dans le vestiaire mouscronnois cette semaine était évidemment le refus de l’octroi de la licence au REM. "On commence à avoir l’habitude", ironisait Thibaut Peyre qui est confronté aux soucis de licence de Mouscron depuis qu’il a rejoint le Canonnier. "On nous dit que cela va se régler. Le coach a voulu nous rassurer en cours de semaine après qu’il se soit entretenu avec la direction."

Mircea Rednic, l’entraîneur du REM, a préféré en rire au début. "Au moins, maintenant, vous ne me demanderez plus où j’en suis avec ma prolongation de contrat…"

Mais cela agace tout de même le Roumain. "Je vois que dans mon pays, on prend cela très négativement. Cela fait quelques gros titres. Mais bon, je ne connais pas la situation exacte du club. J’ai discuté avec la direction et on me dit que cela ira. J’espère simplement aujourd’hui qu’on aura cette licence."

Mircea Rednic pourra alors préparer sereinement la saison prochaine. "Nous ferons des essais avec nos jeunes lors des derniers matchs de ces PO2 . C’est à cela que doivent servir ces derniers matchs."

Plusieurs jeunes pointent le bout de leur nez. Ce samedi, c’est Luca Morales qui est avec le groupe.