Suite et sans doute pas fin dans le dossier opposant Ernest Nfor au club de Courtrai. Le joueur camerounais a tenu à régir publiquement et pour la première fois depuis son altercation avec le directeur général du club de Courtrai, Patrick Turcq. "Le football est ce qu'il y a de plus ingrat dans le monde. Un jour vous êtes une étoile, mais quand ils n'ont plus besoin de vous, vous êtes traités comme un bandit", écrit-il sur Facebook. "Si quelqu'un veut tuer son chien, il dit qu'il a la rage. Après tout ce que j'ai fait pour Courtrai, je suis traité comme un chien. Mais la vérité finira par triompher, grâce à Dieu." ajoute-t-il.

Pour rappel, jeudi, le directeur général du club, Patrick Turcq, confirmait avoir déposé une plainte à la police contre l’attaquant: "Il m’a agressé physiquement et menacé de mort en disant ‘Je vais tuer ta famille !’ et il en a fait de même avec Hein Vanhaezebrouck par après." 

Suite à cette altercation, Courtrai avait d’ailleurs justifié la présence de deux policiers à l’entrée du vestiaire mais Ernest Nfor avait choisi de ne pas se présenter à l'entrainement.