Sur la sellette depuis quelques semaines, Felice Mazzù a été licencié de Genk ce mardi matin.

"Felice Mazzù n'est plus l'entraîneur du KRC Genk". Le club champion de Belgique a officialisé mardi sur son site internet, après le retour de l'étranger de son président, une nouvelle qui semblait inéluctable après la défaite à domicile des Limbourgeois dimanche contre La Gantoise 0-2. Mazzù était arrivé cet été en remplacement de Philippe Clement parti au Club Bruges. Genk n'est que 9e au classement après 14 matchs à 13 points du leader le Club Bruges.

"Ces dernières semaines, la tendance a été de plus en plus négative et la direction du club n'a plus le sentiment que le staff technique actuel peut encore faire évoluer la situation.

"Le club se rend compte que l'équipe est en cours de reconstruction après le titre national, mais la différence entre la qualité intrinsèque du groupe de joueurs et les performances est trop grande.

"Le KRC Genk respecte le travail de Felice Mazzù, qui s'est toujours montré un gentleman et une personnalité chaleureuse. Le club le remercie ainsi que ses assistants pour leur dévouement et leur souhaite beaucoup de succès dans l'avenir.

Mazzù n'aura officié que 21 rencontres en tant qu'entraîneur principal de Genk. L'ancien mentor des Carolos quitte donc le Limbourg après 15 rencontres de championnat, le bilan d'un point sur douze en Ligue des Champions, une victoire en Coupe de Belgique lors du 6e tour ainsi qu'une victoire en Supercoupe face à Malines en tout début de saison. Sur 21 rencontres, son équipe n'a gagné qu'à 8 reprises.

A Genk, Felice Mazzù a vécu les premiers matches de Ligue des Champions de sa carrière d'entraîneur. Si le premier fut un fiasco (défaite 6-2 à Salzbourg), les autres étaient plus encourageants. A deux reprises, Genk a tenu tête à Liverpool. Le club champion de Belgique a même réussi à récolter une unité lors de la réception de Naples. Mais avec ce bilan de 1/12 en Ligue des Champions, les Limbourgeois occupent la quatrième et dernière place de leur poule.

Ses assistants Tom Van Imschoot, Denis Dessaer et Sandro Salamone ont également été remerciés. Domenico Olivieri dirigera les entraînements jusqu'à la nomination d'un nouvel entraîneur.