Après le 2-2 entre le Club Bruges et Anderlecht, l'Antwerp a également partagé l'enjeu à Genk (1-1). Paul Onuachu (32e) a donné l'avance aux Limbourgeois, qui sont 9e (26 points). Viktor Fischer (82e) a inscrit le but, qui a permis aux Anversois de conserver leur 3e place avec 37 points, trois de moins que Bruges (2e) et deux de plus qu'Anderlecht (4e).

A Genk, Bernd Storck a de nouveau aligné Carel Eiting, en principe un milieu axial, au latéral droit et a reconduit la charnière centrale Mark Mckenzie/Mujaid Sadick laissant Carlos Cuesta sur le banc et Jhon Lucumi était malade. Ne pouvant compter sur Aly Samatta, testé positif au coronavirus, Brian Priske a aligné Michael Frey en pointe et a remplacé en défense Abdoulaye Seck, suspendu, par Dinis Almeida.

Genk a assuré l'animation des premières minutes mais, entre autres, la tête d'Onuachu sur une accélération de Junya Ito était trop faiblarde pour inquiéter Jean Butez (7e). L'Antwerp a alors pris le relais et aurait pu ouvrir la marque par Manuel Benson, bien servi par Michel-Ange Balikwisha, qui avait profité d'une perte de balle de Bryan Heynen (12e). Les Anversois ont encore flirté avec le but sur une reprise de la tête de Bjorn Engels sur un centre venu de la droite mais Maarten Vandevoordt l'a sortie au prix d'un joli réflexe (21e). Cette phase a relancé les Genkois et après avoir déboulé sur le flanc gauche, Theo Bongonda a glissé le ballon devant le but où Onuachu avait été oublié par les défenseurs anversois (32e, 1-0).

Essentiellement défensif avant la pause, l'Antwerp n'a pas semblé vouloir changer son mode d'évoluer malgré le fait qu'un ballon de Bongonda a soudainement rebondi sur la transversale (53e). Entre-temps, les supporters de Genk ont allumé des fumigènes qu'ils n'ont pas lancés sur la pelouse où le spectacle n'était pas très relevé. A l'image d'une frappe à distance d'Alhassan Yusuf, qui est passée bien à côté du but de Vandevoordt (61e). Dans la foulée, Priske a effectué son premier changement en sortant Radja Nainggolan pour Fischer (62e). Une manoeuvre qui s'est révélée opportune puisque le Danois a égalisé sur un service de Benson (82e, 1-1).