Jérémy Perbet, relégué dans le noyau C de La Gantoise en début de semaine, ne sera pas resté longtemps sur le carreau. 

Alors que les supporters de Charleroi espéraient que l’attaquant de 32 ans revienne au Mambourg, le Français a signé, samedi, un contrat de deux ans avec le Club Bruges, qui a mis sur la table le million d’euros demandé par La Gantoise. Une déception pour la direction du Sporting Charleroi qui devait jouer la carte de la temporisation pour voir le prix de transfert de Perbet diminuer et avoir une chance de le transférer. 

Mais, à partir du moment où l’ancien meilleur buteur de notre Pro League entrait dans les plans du Club Bruges et était aussi dans le viseur du Racing Genk, Charleroi savait qu’il ne pourrait pas s’aligner financièrement, mais aussi sportivement pour attirer Jérémy Perbet. Suite à cet épisode, le transfert d’un buteur, avant le début du championnat, ne semble pas être une priorité du côté du Mambourg où Felice Mazzù peut compter sur quatre attaquants avec Chris Bedia, le transfert iranien Kaveh Rezaei, David Pollet et Florent Stevance.