Albert Sambi Lokonga: "On a pris dans notre sac à dos après nos derniers matchs. On a évacué la frustration de nos dernières performances. J'ai confiance en mes attaquants et mes coéquipiers. On doit continuer sur le travail livré aujourd'hui. Nous avons été bons dans l'engagement. Le 1-3 fait la différence. Dans les matchs précédents, on ne l'aurait pas mis ce but. Avec Diaby et Nmecha devant, ça a donné autre chose. Cullen a fait le sale boulot, c'est dans ses gammes. On devait jouer ce match comme si c'était le dernier et voilà pourquoi on a brillé. Si on veut viser le top, on doit gommer les cadeaux. C'est serré dans la course vers le Top 4. On doit enchainer les victoires. On va essayer de remettre un bon niveau de jeu dès la prochaine rencontre."

Kemar Lawrence: "Je me suis amusé, j'ai pris du plaisir. On a beaucoup bossé pour y arriver. On a livré une prestation défensive très solide. On est là pour ça. Je suis déçu d'avoir encaissé un but. C'est drôle d'avoir marqué, je suis très heureux. Il a été important pour la victoire. J'ai gardé la tête froide sur la célébration. Je n'ai pas essayé de blesser Carcela, j'étais en retard. Cela aurait pu être rouge, j'ai eu de la chance."

Francis Amuzu: "Marquer contre le Standard, c'est une belle sensation. Sur le but, j'ai vu qu'il y a eu une mésentente entre le défenseur et le gardien. J'ai vu le ballon retomber vers moi, c'était un angle fermé mais je suis parvenu à glisser le ballon au fond. Je sais qu'on me reproche souvent mon manque de statistiques mais c'est le football moderne. J'essaie de progresser. Tout le monde doit donner le meilleur pour atteindre le Top 4. Je n'ai pas commencé la semaine passée, c'était un choix du coach et je l'ai accepté. Je suis content d'avoir marqué et d'avoir délivré une passe décisive."

Vincent Kompany: "Nous aurions pu être un peu plus efficaces. Mais au niveau de l'envie et de l'enthousiasme, c'est une équipe qui a fait preuve de ce qu'elle a montré pendant la semaine. L'avantage d'avoir une équipe beaucoup plus jeune que les autres, c'est qu'elle remet très vite les compteurs à zéro. Malgré la défaite de la semaine passée, ils étaient tout de suite capables de rentrer dans une nouvelle rencontre avec beaucoup de pression. Ce qui compte aujourd'hui, c'est le résultat et de montrer à nos supporters qu'on avait envie de représenter la passion qu'eux avaient pour ce match. Ce n'était pas notre meilleur football mais nous avons été combatifs. Aujourd'hui on a physiquement grandi dans le match. Notre équipe doit progresser mais c'est un bon résultat pour tout le monde."

Hugo Siquet: "La déception est immense. On doit remporter les duels et produire un meilleur jeu dans un match comme ça. On aurait pu revenir à la fin mais on se découvre et on prend un goal en contre-attaque. On encaisse à nouveau sur une erreur de concentration. Si on prend un goal, ça doit nous motiver et nous pousser à aller vers l'avant. En première période, on était là dans les duels, on l'était moins en deuxième mi-temps. Il faut qu'on reprenne confiance, revoir les bases. On doit se remettre en question et penser à notre jeu. On doit savoir remontrer du beau football. Quand on voit l'accueil qu'on a eu de la part des supporters, c'est exceptionnel. Il n'y a qu'au Standard qu'on voit ça. Cela doit être une source de motivation supplémentaire."

Selim Amallah: "Niveau possession, on était en place. Anderlecht n'a pas eu grand-chose. Il suffit qu'ils marquent leur deuxième but pour qu'on aille vers l'avant mais ça n'a pas été assez. Il faut qu'on se procure des occasions, c'est comme ça qu'on marquera des buts. Les joueurs avaient la motivation. Encaisser le premier but sur une erreur, ça fait descendre l'atmosphère dans laquelle on était. On est en manque de confiance. Il suffit d'une frappe pour que l'autre équipe marque, on l'a encore vu aujourd'hui mais on va continuer à se battre pour atteindre le Top 4. L'arbitre aurait pu siffler plus de fautes et sortir plus de cartes. On va continuer à travailler."

Mbaye Leye: "Une défaite qui fait mal. On a tout maitrisé en début de match. On prend un autre but alors qu'on maitrise, comme contre Zulte. On n'a pas eu beaucoup de présence dans la surface adverse. C'est difficile d'être dangereux et donc de gagner un match. Si on parle d'impact physique, on peut parler de la faute de Lawrence qui aurait pu prendre une rouge après deux minutes. Il faut des infiltrations et arriver pour soutenir l'attaquant, on ne l'a pas beaucoup fait. Il manque encore beaucoup de choses. Peut-être que le matériel qu'on a ne suffit pas pour arriver au niveau de l'ambition. Il ne faut pas aller chercher loin."