Maxime Lestienne : "C'était un bon match pour les spectateurs neutres mais on devait le gagner. Je rate mon penalty et l'occasion juste après. On a manqué de réussite, on était la seule équipe sur le terrain en deuxième mi-temps. Je suis déçu de mon match mais, heureusement pour moi, l'équipe a poussé pour prendre un point. Nous avons un groupe complet avec beaucoup de joueurs, tout le monde est prêt et tout le monde travaille."

Samuel Bastien : "On a poussé jusqu'à la fin. On a eu un but annulé mais c'est le foot. Je n'aime pas trop parler de moi mais je me sens bien. J'étais hors du terrain pendant sept semaines et j'ai travaillé pour aider l'équipe."

Simon Mignolet : "Le Standard était la meilleure équipe qu'on a affrontée cette année avec un bon pressing qui nous a fait commettre des erreurs. Avant le match, on aurait signé pour le 1-1. La deuxième mi-temps était bizarre, surtout les 20 dernières minutes durant lesquelles nous jouions pour garder le 1-0. Tout le monde le sait, je suis juste et je ne vais pas commenter les décisions. Je vais juste dire que quand l'arbitre prend une décision, il faut rester calme car il y a le VAR. Mais l'arbitre doit aussi se servir de ses assistants et du VAR avant de prendre une décision. Finalement c'est bien plus facile pour eux maintenant. Le résultat de 1-1 est peut-être normal, mais, pour moi, on perd deux points."

Clinton Mata : "Il y a un peu de déception car on aurait pu prendre les trois points. Les décisions arbitrales sont derrière nous. Je ne vais pas en parler car cela ne va pas changer le score. Il n'y a pas de penalty pour moi puisque le ballon touche d'abord le torse de Rits. A certains moments, on a manqué des passes, on n'est pas parfait. Tout le monde s'attend à ce qu'on fasse des matchs parfaits."

Zinho Vanheusden : "Sur le penalty, Mechele touche ma jambe. Ce n'est jamais facile d'arbitrer ce genre de matchs, chaque arbitre fait deux, trois erreurs par match. Sur le penalty de Rits, il n'y a pas de penalty selon moi mais je ne comprends plus rien au règlement. Il faut surtout féliciter l'équipe pour la grinta. On a mérité d'égaliser. On a raté deux, trois occasions alors que Bruges a réalisé une action parfaite sur son but. Avec le caractère qu'on a montré aujourd'hui, on peut aller loin. Je me sens bien depuis le début de la saison. Le coach et l'équipe me donnent beaucoup de confiance, notamment avec le brassard. Je vais continuer à travailler comme je le fais chaque jour."

Philippe Clément : "C'était un match avec deux équipes qui voulaient gagner, avec beaucoup de duels et d'intensité. On a vu de temps en temps du bon football des deux côtés. Le Standard est vraiment bon depuis quelques semaines et va nous concurrencer pour le titre, on voit la patte du nouvel entraîneur. Cette rencontre était une propagande pour le football belge. Je ne peux pas expliquer pourquoi le penalty a été sifflé en fin de match. L'assistant m'a dit après le match qu'il n'y avait pas penalty. Quand il y a un doute comme sur cette action, il faut attendre le VAR avant de prendre une décision. C'était déjà la même chose sur le premier penalty. J'espère que quelqu'un pourra me l'expliquer car c'est important pour mes joueurs. Le plus important reste le résultat car, dans quelques mois, c'est la seule chose qui restera."

Philippe Montanier : "J'aime beaucoup cette équipe de Bruges, c'est la meilleure équipe de Belgique depuis quelques années. On s'en rapproche avec une jeune équipe avec de l'enthousiasme. Le match était plus ou moins équilibré. Je n'ai pas vu les images, je ne vais pas faire de commentaires sur l'arbitrage. J'essaie de me concentrer sur ce qui dépend de moi. Il faut rester concentré sur le match européen qui arrive cette semaine.