Au cours de cette réunion, où le Conseil d'Administration a validé le mandat octroyé à Wouter Vandenhaute et Vincent Mannaert lors de l'assemblée du 10 janvier, Pierre François a présenté sa démission, avec effet immédiat, comme directeur général de la Pro League. Une démission acceptée lundi par le Conseil d'Administration.

Pierre François devait rester à son poste jusqu'à la nomination d'un nouveau CEO, mais a souhaité démissionner de manière anticipée, a communiqué la Pro League lundi.

Pierre François a réagi lors de cette réunion: "J'ai tout donné durant ces sept années pour le football belge et j'étais prêt à assurer la continuité jusqu'à l'arrivée de mon successeur, mais avec le mandat spécial de Wouter Vandenhaute et Vincent Mannaert, ce n'est plus nécessaire. Un nouveau processus est initié et je n’entends pas pour quelques mois m’accrocher à un mandat quand la relève est déjà là. Je suis heureux et fier d'avoir pu servir le football belge pendant toutes ces années et resterai disponible à l’avenir. Il est trop tôt aujourd’hui pour dresser un bilan de ces 7 années mais suis certain qu’il sera jugé de façon positive. Je tiens à remercier chacun des dirigeants pour leur soutien. Je tiens surtout à dire toute ma gratitude envers les membres de mon équipe pour leur compétence et leur loyauté".

Enfin, il y a du changement au sein du Conseil d'administration de la Pro League. Michel Louwagie, le président gantoise, et Bruno Venanzi, celui du Standard, ont renoncé temporairement à leur mandat au sein de l'Union belge. Ils seront remplacé par Sven Jaecques (Antwerp) et Alexandre Grosjean (Standard).

Les deux dirigeants figurent parmi les 57 personnes renvoyées devant la justice dans le dossier de l'opération "Mains propres" contre la fraude dans le football belge.