Division 1A

Conformément à l’agenda qu’il s’était fixé en début de semaine et avait révélé dans nos colonnes, Philippe Clement a rencontré mercredi les dirigeants du Club Bruges au lendemain de son entrevue avec les pontes du Racing Genk. 

Durant un peu plus de quatre heures, l’entraîneur des champions de Belgique s’est entretenu avec Vincent Mannaert dans le château de Strombeek-Bever, propriété du président Verhaeghe, retenu par une réunion à la Pro League. De nombreux thèmes y ont été abordés, dont la désignation d’un T2 qui pourrait être Gert Verheyen. Accompagné par son agent Evert Maeschalck, Clement n’a pas souhaité faire de commentaire sur le contenu des discussions à la sortie de ce rendez-vous sur le coup de 16 h 40, se contentant de répéter qu’une fois qu’il aura rencontré tous les clubs intéressés et pris sa décision, il communiquerait alors rapidement celle-ci. Elle est attendue pour, au plus tard, ce dimanche.

Ce jeudi, l’ancien joueur des Blauw en Zwart s’entretiendra avec un cercle étranger… à la condition que les représentants de celui-ci se déplacent en Belgique pour le rencontrer.

Au sortir de la réunion de la Pro League de mercredi, le président limbourgeois Croonen a confié que Clement "restait le plan A" des champions de Belgique pour la saison prochaine. Ce qui n’empêche pas les Genkois de travailler sur des solutions de repli en cas de départ de leur entraîneur.

Si le nom de Bernd Storck (ex-Mouscron) circulait dans les travées de la Luminus Arena depuis plusieurs jours déjà, un autre candidat à la possible succession de Philippe Clement s’est installé en salle d’attente : Ivan Leko. Le désormais ex-coach du Club Bruges semble totalement ouvert à une aventure au sein d’un autre grand club belge et à une nouvelle campagne de Ligue des champions, lui qui avait engrangé six points cette année avec les Brugeois en phase de poule. S’il ne devait pas prolonger son contrat à l’Antwerp, Bölöni pourrait être une autre option pour les Limbourgeois…