Sébastien Chabaud relevait que tous les Zèbres étaient derrière leur entraîneur

GENK Sébastien Chabaud qui fait partie des fameux cadres de Charleroi figure parmi ceux qui sont les premiers à s'exprimer. En toutes circonstances : "Je crois qu'il n'y a rien à reprocher à qui que ce soit au sein de nos troupes. D'accord, nos adversaires ont eu plus d'occasions de but que nous mais dans l'ensemble, nous n'aurions pas volé le point que nous tenions encore à quelques minutes de la fin du match et qui nous aurait fait beaucoup de bien au moral. Le dénouement est bien cruel."

Il est préférable de retenir le fond des choses plutôt que le résultat : "On est rassuré sur l'état d'esprit, qui a engendré une formidable solidarité entre nous."

Sans négliger la touche apportée par Thierry Siquet qui ira décidément jusqu'au bout de ses idées. Mais personne (nous en premiers) n'en doutait. Le médian français releva encore : "On s'est bien adapté aux choix schématiques de notre entraîneur. Celui-ci a vu juste. Notamment en alignant Orlando sur le flanc gauche défensif où il a vite donné de très bons signes. S'il ne s'était pas blessé, il aurait pu faire valoir sa vitesse en venant de l'arrière. Enfin, on a démontré qu'on était tous derrière Thierry. On avait envie de jouer pour le Sporting, pour nous mais en particulier pour lui."

En quelque sorte, les Zèbres , dont les plus jeunes et inédits dans la sélection, ont mis des choses au point. Sans en être récompensés...



© La Dernière Heure 2008