Division 1A L'arrêt définitif de la rencontre entre le Standard et Anderlecht fait parler dans plusieurs médias étrangers...

En Allemagne, le Bild se montre le plus sévère : "Des ultras idiots font arrêter le match", évoquant une "pyro-folie en Belgique".
© Printscreen


Aux Pays-Bas, De Telegraaf titre comme ceci : "Liège-Anderlecht arrêté après un feu d'artifice sur le terrain" avant de parler du but de Razvan Marin, futur joueur de l'Ajax.

En Autriche, Heute le site de l'émission "Heute" évoque de "lourdes émeutes dans le match de l'équipe de Zulj, qui était absent".

Au Portugal, le quotidien sportif de référence "A Bola" épingle les fans d'Anderlecht qui "ont forcé l'arbitre à mettre fin au Clasico belge".

En France, le site de L'Equipe se montre plus neutre et factuel : "La rencontre entre le Standard de Liège et Anderlecht interrompue à cause des comportements des supporters".

En Espagne, le site du célèbre quotidien Marca précise qu'Ochoa, qui a évolué à Malaga et Grenade, était la cible de ces fumigènes. Le site mexicain contrareplica relate les mêmes faits à ses lecteurs en parlant de la mésaventure de leur compatriote.

En Grèce, le site to10.gr explique que "le principal derby du championnat a été arrêté à la 31e minute après des jets constants de projectiles sur le terrain".

Et cette liste est non-exhaustive...