Qui est Jean-Sébastien Legros, le nouveau T2 de Seraing, passé directement de la D3 amateurs à la D1A?

Les Métallos ont choisi un coach issu du monde amateur comme T2 de Jeunechamps.

Qui est Jean-Sébastien Legros, le nouveau T2 de Seraing, passé directement de la D3 amateurs à la D1A?
©RFC Seraing

Le noyau se dessine lentement mais sûrement du côté de Seraing, où les premiers nouveaux venus commencent à poser leurs bagages. Restait à revoir l'encadrement de l'équipe. La direction n'avait pas encore d'adjoint pour épauler José Jeunechamps mais la solution a finalement été trouvée il y a quelques jours avec Jean-Sébastien Legros, un Liégeois de 41 ans. "Tout s'est accéléré il y a une semaine. Le coach m'a appelé pour voir si je souhaitais travailler avec lui. Il avait besoin de quelqu'un pour l'assister lors des séances d'entraînement. Il viendra mettre en place le système de jeu et apporter les corrections nécessaires. L'envie de travailler ensemble était mutuelle", dit l'ancien joueur, passé notamment par le RFC Liège.

C’est du côté du Stade Disonais, récent promu en D2 ACFF, que la direction sérésienne est allée chercher l’élément qui a déjà fait toutes ses preuves au niveau amateur, remportant deux titres consécutifs (en P1 et en D3 ACFF) avec le club verviétois. Un bond de quatre échelons donc pour JSL qui a disputé son dernier match au cinquième niveau du football belge il y a peu.

Restait au coach titulaire d'un diplôme UEFA A à découvrir le monde professionnel. Seraing, où il a signé officiellement ce lundi, semble être l'endroit idéal. "Je devais prendre la balle au bond. Signer en D1, ce n'est pas rien. Ce monde n'est pas toujours accessible pour les gens venus des divisions inférieures. Seraing est un chouette club, familial, mais qui tente de grandir en se professionnalisant. En plus, c'est à 25 minutes de mon domicile."

Parfois comparé à Mazzù

Certains voient en Legros un Felice Mazzù, qui a lui aussi commencé à un niveau inférieur avant de se retrouver chez les pros. "Je n'aime pas trop les comparaisons car on ne sait pas de quoi est fait demain. Il y a eu quelques coachs qui ont gravi les échelons comme Mazzù. Je pense notamment à… José Jeunechamps ou à José Riga. Je suis là au service du club dans lequel j'espère m'intégrer rapidement. Avec le reste du staff, on parle et on réfléchit ensemble. Je suis curieux d'apprendre de nouvelles choses également", poursuit Legros, toujours humble.

Son T1, José Jeunechamps, Legros le connaît bien. Les deux hommes sont… presque voisins. "J'habite à Banneux et lui à Louveigné (NdlR : deux kilomètres séparent ces deux sections dans la commune de Sprimont). Je le connais depuis longtemps mais José a pas mal bourlingué ces dernières années et nous n'avons jamais travaillé ensemble. Il a failli être mon coach à La Calamine au moment où je suis parti pour aller à Liège."

Dison en colère

Jeudi soir, les dirigeants du Stade Disonais étaient furax en apprenant le départ de leur coach mais Legros avait déjà discuté de cette éventualité avec le président Jean-Claude Bodson. "Il m'avait confirmé que si j'avais une bonne opportunité plus haut, je pourrais la saisir. Je comprends sa déception à chaud car je me mets à sa place. Mais en D1, on ne travaille pas au même moment que dans le football amateur. Il est logique de négocier en juin. Je n'oublie pas que c'est Dison qui m'a donné l'opportunité de lancer ma carrière de coach mais j'ai aussi le sentiment d'avoir constitué une belle équipe qui, j'en suis persuadé, tiendra la route en D2."

Un staff au complet

Avec cette dernière recrue, le staff des Métallos est maintenant au grand complet. Il ne devrait donc plus y avoir de changement à ce niveau-là. Ainsi, Jeunechamps sera encadré de Legros et de Grégory Proment. Ce dernier était en charge des U21 la saison dernière. Olivier Werner sera quant à lui toujours coach des gardiens de but, alors que Dimitri Chèvremont entame sa dernière année de contrat comme préparateur physique. Loris Viroux sera analyste vidéo.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be