Samedi, les journalistes et photographes présents à Seraing ont pris un coup de vieux en suivant la première séance collective de la saison. Pour l’occasion, José Jeunechamps avait convoqué de nombreux espoirs pour compléter son groupe et disposer de dix-huit hommes. Il avait notamment fait appel à Zakaria Nadrani, le frère de Yahya, un élément offensif considéré comme l’un des meilleurs chez les jeunes lors de la défunte campagne. Il a d’ailleurs fait étalage de belles qualités techniques lors des exercices avec ballon organisés sur la pelouse annexe du Pairay.

Les espoirs sérésiens n’étaient pas la seule curiosité de la journée. José Jeunechamps a laissé entrevoir ses principes de jeu en demandant à ses hommes de faire rapidement circuler le ballon vers l’avant, de rechercher la verticalité et d’éviter les passes latérales. Le technicien liégeois, toujours à la recherche d’un adjoint, a pu compter sur le soutien du Français Grégory Proment, qui quitte son poste chez les Espoirs pour endosser le costume de T3.

Le chantier est important sur le terrain, mais aussi dans les bureaux. Carlos Freitas, le nouveau directeur sportif, devra faire marcher son carnet d’adresses pour gonfler un noyau bien trop étriqué. Dans cette optique, le club a mis à l’essai Merveille Goblet. L’ancien gardien du Standard, de Waasland-Beveren ou encore du Cercle Bruges est sans contrat depuis la fin de son aventure à Mandel United (N1). Il espère se montrer, peut-être même dès le match amical organisé, samedi, à Verlaine.

À l’heure actuelle, Seraing a uniquement pu compter sur le renfort de Christophe Lepoint (37 ans). L’ancien international jouera un rôle important dans un noyau fort inexpérimenté. "Mes équipiers pourraient être mes enfants, sourit celui qui portera le numéro 23. Les sensations étaient bonnes lors de cette première séance. Je ne me suis réservé qu’une semaine de repos total durant mes vacances. À mon âge, je dois rester en mouvement mais les joggings ne remplacent pas un vrai entraînement."