Voilà 25 ans que les Rouge et Noir l’attendent. Samedi, les supporters sérésiens ne pourront pas encourager leurs joueurs au stade des Eperons d’or de Courtrai pour fêter la première journée de D1A et le retour de Seraing dans l’élite.

Mais la symbolique est bien là. "On sort d’une saison difficile, froide, sans nos supporters. Même si je n’ai pas vécu la montée, Seraing de retour en D1A, c’est très important. J’ai compris l’importance de ce moment après avoir rencontré les groupes de supporters. Je peux sentir cette atmosphère dans ce club historique et si particulier", nous a confié Jordi Condom, qui va également vivre son premier match officiel à la tête des Métallos.

L’entraîneur catalan, venu d’Eupen pour remplacer Emilio Ferrera, parti au centre de formation de La Gantoise, dispose d’un groupe jeune et très inexpérimenté. Tout le contraire des Courtraisiens. "Ils sont plus costauds que nous, c’est clair. Ils proposent un jeu sans fioriture, très efficace. Mais j’ai confiance, l’équipe est prête. On a pu mettre en place nos concepts offensifs durant la préparation. Mais je ne vais pas les développer de trop, parce que sinon mes joueurs vont commencer à trop réfléchir. On va ajouter des concepts petit à petit. Pour l’instant, on en reste aux basiques."

Une inexpérience qui ne fait lui fait pas peur. "On peut la combler avec notre enthousiasme et notre énergie face à des équipes plus routinières, avance-t-il. Le club m’a choisi parce que je suis spécialisé chez les jeunes, que ce soit au Barça, à Eupen, à l’académie Aspire. Ça demande de l’énergie, parce qu’il faut les former à tous les niveaux. Mais c’est chouette de voir qu’il y a toujours la possibilité de les faire progresser. L’idéal, c’est d’avoir 3 ou 4 joueurs expérimentés. Ici, il n’y a pas ça (il sourit). Mais c’est un beau défi et chaque jour, je les vois progresser."

Kilota et Maziz dans le groupe

Le groupe sérésien est quasiment au complet pour ce long déplacement (195 km). Maziz, prêté par Metz, et Kilota, qui a enfin trouvé un accord avec la direction, sont dans le groupe. Poaty, qui n’est pas à 100% physiquement, sera présent également.

Ce ne sera pas le cas de Sanogo, toujours blessé, et d’Al Badaoui, dont l’avenir chez les Métallos s’écrit en pointillé.