De nombreux supporters sont montés sur la pelouse du Pairay, provoquant des échauffourées. "Ces supporters qui commettent des agressions et ternissent l'image de notre sport n'ont pas leur place dans un stade. De sévères sanctions vont arriver", a prévenu Lorin Parys sur Twitter dimanche matin.

Au coup de sifflet final, certains fans sérésiens sont montés sur le terrain pour fêter le maintien des Métallos dans l'élite. Mais ils ont été rejoints par leurs homologues bruxellois et la situation a dégénéré. Dans des images diffusées par la RTBF, on peut voir des scènes de violence (pétards, bagarres, fumigènes) de plusieurs minutes avant que les forces de l'ordre ne parviennent à rétablir la situation.

Le mois dernier, après les incidents causés par les fans du Beerschot à l'Union Saint-Gilloise, Lorin Parys avait déjà assuré faire de la sécurité sa priorité pour le prochain exercice et travailler sur des sanctions plus strictes.