Molla Wagué pourra faire la boutade à ses proches : il a réussi à être absent d’une feuille de match en première mi-temps, à cause d’un petit retard physique, et être sur la pelouse en deuxième période face à l’Union saint-gilloise. Une première histoire belge pour le défenseur central malien qui doit, comme Dabila, relancer sa carrière à Seraing. À 30 ans, c’est avec une belle carte de visite (Grenade, Udinese, Leicester City, Watford, Amiens) que le Nantais, formé à Caen, débarque au Pairay. Et on a constaté qu’il avait de l’expérience lors de ses 45 premières minutes. "Je savais en venant ici qu’il n’y aurait pas de match facile, nous confiait-il. On n’a pas pris de point, mais l’Union, ce n’était pas notre championnat. Mes premières impressions sont bonnes, parce que l’équipe a pas mal de qualités. On peut progresser très vite et aller chercher ce maintien."

Un discours clair, alors qu’il n’est présent au club que depuis 10 jours. "J’ai connu pas mal de clubs, et je dois dire que l’accueil était vraiment chaleureux à Seraing. J’ai eu une période compliquée au FC Nantes, et je sais très bien qu’il n’y a rien de plus important que de commencer les matchs. Mais vous allez bientôt voir le Molla Wagué en pleine puissance."