Smolders : "Charleroi n'est qu'un tremplin !"

Division 1A

Manu Salvé

Publié le

Smolders : "Charleroi n'est qu'un tremplin !"
© BELGA

Smolders manque beaucoup aux Zèbres . Le retour du grand blond, c'est pour dimanche...

GAND Un verre en main pour fêter l'anniversaire d'Adriano, Tim Smolders nous a livré ses impressions hier après l'entraînement de Gantois vainqueurs de Genk mercredi en Coupe.

"Les résultats de Charleroi m'étonnent puisque chacun doit vouloir se montrer au nouvel entraîneur. Il ne faut pas tout ramener à ma personne. Un joueur ne fait pas tout et il existe des solutions. Defays, Laquait et Chabaud me disent que la mentalité n'a pas changé. J'avais, avec eux, encore beaucoup à apprendre à ceux qui doivent comprendre qu'il ne suffit pas de briller sur un match. Après une bonne prestation, certains rêvent de transfert. Laquait a été vu une dizaine de fois par Huelva avant d'y aller ! Restons sérieux..."

C'est différent à Gand : "Tout le monde travaille et se tait. Le problème de Charleroi, c'est qu'on le considère comme un tremplin, pas comme un club qui veut gagner quelque chose malgré les discours. Cela dit, tout n'est pas rose à Gand et tout n'est pas noir à Charleroi, d'où je ne conserverai à la longue que le positif, même si je n'ai toujours pas compris le sort qu'on m'a réservé. Le groupe m'a soutenu et Siquet essayait de faire le tampon, mais lui-même n'était pas soutenu par la direction."

Au stade Otten, Smolders s'est directement intégré : "On est bien parti dans ce second tour, il faut confirmer. Il y a beaucoup de potentiel et pas seulement Ruiz. En fonction des blessures, je joue médian défensif, mais j'ai déjà eu l'occasion d'évoluer plus haut et l'entraîneur sait que je peux remplir le rôle de lien entre la défense et l'attaque. Pour dimanche, je suppose qu'il va m'inviter à le tuyauter. Preud'homme est très humain. Il vit avec le groupe et pas au-dessus."

Michel Preud'homme nous pria de ne pas trop fatiguer son médian : "Il doit aller faire la sieste pour recharger ses batteries."

Tim espère être en forme pour battre Laquait : "Il m'a demandé où je placerais le ballon si j'osais tirer un penalty. Une pichenette !"



© La Dernière Heure 2009

Vos articles Sports

Newsletter Sports+

Fil info