Michel Preud'homme apprécie d'être reconnu par les gens avec qui il est en "conflit". Tandis qu'Herman Van Holsbeeck félicitait sportivement le Club Bruges pour sa razzia.

Lorsque les caméras de télévision se coupent et que le direct est terminé, les nombreux invités de la soirée du Soulier d'or peuvent enfin quitter leur table pour discuter avec leurs collègues, boire un verre ou manger les bons petits plats qui leur sont servis. La musique monte alors d'un cran et tandis que les plus sages rentrent dès 23h, à l'image d'un Thierry Henry qui était le premier à s'éclipser, d'autres en profitent pour s'autoriser un petit écart au milieu de cette fameuse tournée minérale.

Et dès que José Izquierdo a terminé sa conférence de presse, les journalistes migrent vers cette soirée de gala pour tenter de glaner quelques réactions. L'occasion pour nous de croiser Thorgan Hazard, Michel Preud'homme, Ludovic Butelle, Bart Verhaeghe et Herman Van Holsbeeck dont voici les réactions en vidéos :


Thorgan Hazard: "sans doute le plus talentueux"

Je regarde surtout les matches de Zulte Waregem. Mais j'ai entendu beaucoup de bien sur Izquierdo, c'est sans doute le plus talentueux", reconnait celui qui a été sacré il y a trois ans et qui dit avoir vécu une soirée plus "libérée" que celle de son sacre.


Michel Preud'homme: "Gedoz n'a pas aussi bien appris..."

"J'ai été élu entraîneur de l'année deux ans de suite au footballeur pro et c'est un sacre plus important pour moi car ce sont les joueurs qui le décident. Mais si en plus je peux être sacré par les gens avec qui je suis parfois en conflit…" savoure l'entraîneur brugeois. Ce sont en effet les journalistes qui élisent le Soulier d'or. Quant à Izquierdo, Michel Preud'homme a beaucoup d'estime pour lui: "Il est devenu un joueur complet. Avant, il pouvait recevoir un ballon sur le flanc et rentrer dans l'axe pour frapper. Maintenant il peut déborder, frapper des deux pieds, partir dans la profondeur, jouer en retrait… On lui a donné des heures de vidéo et d'analyse. C'est un joueur intelligent et malheureusement Gedoz, un joueur que j'adorais et qui avait les mêmes qualités, n'a pas appris les mêmes choses et est retourné au Brésil alors qu'Izquierdo est Soulier d'or".


Verhaeghe: "Une semaine de négociations en Colombie pour faire venir Izquierdo"

Bart Verhaeghe: "Je ne regrette pas d'avoir pris Michel Preud'homme comme entraîneur, c'est sûr. Mais je crois qu'il ne regrette pas non plus d'être venu chez nous ! C'est quelqu'un qui connait le métier, qui est un bon technicien, tacticien mais aussi un bon manager. Il pourrait être un bon gestionnaire d'entreprise." Quant à José Izquierdo, le président du Club se souvient de sa venue: "Après l'expérience de Bacca, on savait qu'il y avait encore un bon joueur à aller chercher en Colombie. Et je dois remercier Vincent Mannaert et Dévy Rigaux qui ont passé une semaine en Colombie à l'époque pour discuter avec lui, afin de le convaincre de venir chez nous. C'est un type intelligent, responsable. Il est passé de jeune homme à footballeur professionnel, chez nous."


Butelle: "On va devoir payer un pot à l'équipe"

"J'étais très honoré de recevoir ce trophée de meilleur gardien, c'est toujours gratifiant. C'est une soirée parfaite pour le Club de Bruges et c'est le travail du collectif qui est récompensé. On risque de devoir payer un pot à toute l'équipe car ces récompenses individuelles sont là grâce aux équipiers, aussi. On espérait que Ruud ou Joske ait le soulier d'or. C'est mérité au vu de leur saison, on est tous contents pour lui". En tant que Français, le portier du Club Bruges a savouré un autre élément de la soirée: la présence de Thierry Henry. "C'est énorme qu'il soit là, j'étais surpris de le voir ici. Cette soirée était vraiment réussie, tout le monde était élégant. Bref, la fête est très belle", nous confiait-il peu avant minuit, alors que l'ambiance musicale montait d'un ton.


Van Holsbeeck: "Teo est imprévisible, comme dans les 16 mètres"

"Ça a déjà dû arriver qu'aucun Anderlechtois ne reçoive de prix, sur mes 14 ans comme manager. Mais la deuxième place est toujours la plus mauvaise et seule la première est importante. Cela doit nous motiver à aller chercher le titre cette saison. C'est le football, c'est le sport, on doit simplement féliciter le Club Bruges. José Izquierdo mérite ce Soulier d'or sur l'ensemble 2016 alors que Teodorzczyk n'était là que depuis septembre." A propos du buteur polonais, le manager du Sporting a souhaité s'excuser pour son absence à la soirée de gala: "Je ne sais pas ce qu'il se passe, ce n'est pas son habitude. Mais disons que Teo est comme dans les 16 mètres… imprévisible !"