Mujangi Bia : “Le Standard me voulait vraiment”

Kevin Sauvage
Mujangi Bia : “Le Standard me voulait vraiment”
©Photonews

Geoffrey Mujangi Bia a fait connaissance hier avec ses nouveaux coéquipiers

LIEGE En vue de la prochaine saison, le Standard n’a encore réalisé que trois transferts. Le nom le plus connu parmi les trois petits nouveaux est assurément celui de Geoffrey Mujangi Bia, l’ancien joueur de Charleroi.

Un peu à l’instar de son coéquipier à Wolverhampton, Jelle Van Damme, le transfert de Mujangi Bia a été conclu très rapidement (28 avril). Cependant, le milieu de terrain aurait pu débarquer à Sclessin en janvier.

“Il y a eu des contacts, mais cela s’est réalisé dans les dernières heures du dernier jour du mercato. À vrai dire, j’étais en contact avec le RC Genk et j’étais en route pour le Limbourg lorsque j’ai pris connaissance de l’intérêt du Standard.”

Après le mercato hivernal, le Standard a gardé le contact avec Mujangi Bia, ce que le joueur a apprécié.

De son entourage, on nous dit qu’il a besoin de sentir qu’un club le veut vraiment pour y signer.

“C’est la vérité et c’est ce que j’ai senti avec le Standard. Après les contacts noués en janvier, le club a continué à discuter avec moi. J’ai senti que le club me voulait vraiment.” Malgré son faible temps de jeu, Bia a tout de même beaucoup appris de son passage en Angleterre.

“J’ai énormément progressé au niveau mental. Je pense être plus fort aujourd’hui.”

De la situation actuelle du Standard (pas de coach et incertitude quant à la reprise du club), Mujangi Bia n’en a cure.

“Ce n’est pas mon problème et cela ne m’inquiète pas plus que ça. Je sais que c’est le staff précédent qui me voulait et je devrai prouver mes qualités au prochain. Quant au fait qu’il n’y a pas de coach, ce n’est pas grave pour le moment car il faut d’abord se préparer individuellement sur le plan physique.”

Comme tous les nouveaux qui débarquent à Sclessin, Bia déborde d’ambitions.

“Déjà, j’ai été très bien accueilli et je me suis directement senti à l’aise. J’ai retrouvé pas mal de joueurs contre qui j’ai joué lorsque j’évoluais encore à Charleroi ou bien d’autres avec qui j’ai joué comme Jelle Van Damme en Angleterre ou encore Poco, Carcela et Witsel que j’ai côtoyés en équipe nationale Espoir. Par ailleurs, j’ai envie de me faire une place dans l’équipe, et après, d’aider le club à décrocher le titre de champion.”

Mais à quelle place Mujangi Bia est-il le plus productif ?

“Je peux jouer partout dans le milieu, mais j’ai une préférence pour le côté gauche. Tant que je suis sur le terrain, je suis heureux.”

Pour s’y imposer, Bia devra rivaliser avec un certain Jelle Van Damme.



© La Dernière Heure 2011

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be