Le Standard racheté par Roland Duchatelet, Pierre François maintenu à son poste

Le Standard racheté par Roland Duchatelet, Pierre François maintenu à son poste
©Photonews

Roland Duchatelet, le patron de Saint-Trond et fondateur du parti politique Vivant! a racheté la totalité des parts du Standard. Pierre François est confirmé à son poste


LIEGE Ingénieur et économiste de formation, Roland Duchatelet, 64 ans, s'est fait connaître dans le monde des affaires, via les sociétés Melexis, Elix ou Advalvas.be . Il est aussi le fondateur du groupe politique ViVant. Il a été sénateur de 2007 à 2010.

Roland Duchâtelet est aussi le président du club de Saint-Trond, poste qu'il va quitter pour reprendre le club liégeois, pour une somme d'environ 40 millions d'euros.

Le Standard confirme le rachat du club par Duchatelet.
Voici le communiqué du club: "Nous avons soigneusement étudié toutes les options stratégiques par rapport au futur actionnariat du Club et sommes très heureux d’annoncer que nous avons conclu un ‘deal’ aujourd’hui avec Roland Duchâtelet propriétaire de la SA Elex.

Nous avons l’intime conviction que Monsieur Duchâtelet, Président actuel du club de Saint-Trond, proche du Standard de Liège, prendra soin de notre Club comme il le mérite. Il nous a informé sur son projet quant à son investissement personnel pour notre Club.

Les parents de Roland Duchâtelet se sont installés à Liège après leur mariage ce qui explique que les deux frères aînés et la sœur de Roland Duchâtelet y sont nés. La famille a ensuite déménagé à Anvers en raison des occupations professionnelles du père ce qui explique que l’actuel Président de Saint-Trond y est né.

Roland Duchâtelet cherchera dans les plus brefs délais une solution pour le futur du STVV. Il démissionne de ses fonctions dans ce club et se donne 6 mois pour le remettre entre de bonnes mains."


Pierre François maintenu


Pierre François, l'actuel directeur général du Standard, et Roland Duchâtelet, le nouveau repreneur du club liégeois, se sont rencontrés vers 16 heures jeudi dans la région de Saint-Trond, a-t-on appris jeudi après-midi. Le but de la réunion était d'envisager l'avenir immédiat du Standard, racheté par Roland Duchâtelet, et de tenter de dégrossir la situation de plusieurs employés du club liégeois. En clair, c'est le nouvel organigramme du Standard qui a été évoqué, sans pour autant peut-être qu'il se définisse déjà de manière définitive. Dans la foulée, M. François a annoncé qu'il lui avait été demandé de rester à son poste de directeur général.

Roland Duchâtelet connaît le football belge, a des racines liégeoises, et connaît l'exigence du public. Dès lors, il va entamer des discussions avec tous les acteurs du club, afin de définir une stratégie pour être le plus compétitif possible la saison prochaine", a déclaré Pierre François.

"Après avoir discuté cet après-midi avec monsieur Duchâtelet, je peux vous confirmer que je resterai le directeur du club l'année prochaine. Je garderai exactement les mêmes fonctions qu'aujourd'hui", a-t-il ajouté.

Pierre François a également rendu un hommage appuyé au directeur sportif Lucien D'Onofrio, dont le sort est pour l'instant incertain: "Monsieur D'Onofrio a construit de grandes choses ici, et monsieur Duchâtelet rachète un club en parfaite santé grâce à lui. Si monsieur D'Onofrio devait quitter le club, son remplaçant aurait la tâche très lourde."

Le directeur a tenu à préciser que Margarita Louis-Dreyfus, veuve de l'ancien propriétaire du Standard Robert Louis-Dreyfuss, avait consenti à vendre le club à Roland Duchâtelet après avoir acquis la certitude que son projet était en adéquation avec l'image et les ambitions du club liégeois. Enfin, Pierre François a conclu en précisant que Roland Duchâtelet et lui avaient toujours eu d'excellents rapports au sein de la ligue professionnel de football.


Leterme content que son club fétiche reste entre des mains belges

"C'est une bonne chose qu'un homme d'affaires belge ait racheté le Standard", s'est réjoui Yves Leterme (CD&V), contacté par l'Agence Belga suite au rachat du club liégeois jeudi par Roland Duchâtelet, le président de Saint-Trond.

"Duchâtelet connaît en outre le football, a une vraie passion pour le sport et est toujours très concerné par les supporters", a ajouté Yves Leterme dont le club fétiche est le Standard.

Value8 "garde sa sympathie" pour le Standard

La société d'investissement néerlandaise Value8 a été le premier candidat à la reprise du Standard. Les Néerlandais se sont mis plusieurs fois à table avec les actionnaires du club liégeois, mais c'est finalement Roland Duchâtelet qui a racheté le Matricule 16. Value8 espérait que la reprise du Standard se solderait par une réussite sportive mais aussi économique, selon Peter Paul De Vries, le patron du groupe néerlandais. "Roland Duchâtelet n'est peut-être intéressé que par l'aspect sportif. Il ne doit en tous cas pas rendre des comptes à des actionnaires", a déclaré Peter Paul De Vries à ABM Financial News.

On parle d'une somme de 40 millions d'euros déboursée par Duchâtelet pour le rachet du club liégeois. Peter Paul De Vries ne veut pas s'exprimer sur le sujet, indiquant simplement que ce montant ne lui est pas "familier". Peter Paul De Vries se dit attaché au Standard et compte encore venir à Sclessin. "Au cours des derniers mois, le management de Value8 a développé une forte sympathie pour le Standard, et celle-ci restera", précise un communiqué de Value8.

Willy Demeyer se réjouit du rachat du club liégeois

Le bourgmestre de Liège, Willy Demeyer, se réjouit du rachat du Royal Standard Club de Liège par Roland Duchâtelet et se félicite que le club ait résolu la question de son avenir avant la reprise du championnat. "Roland Duchâtelet n'a pas agi dans une démarche spéculative", note le mayeur liégeois jeudi. "Il a une bonne connaissance du milieu du football belge. Son implication dans la région devrait réjouir l'ensemble des fans. Enfin, il donne des assurances sur les intérêts du club et la poursuite de la politique sportive menée par ses dirigeants actuels". Par ailleurs, le bourgmestre constate avec satisfaction que plusieurs entités se sont montrées intéressées par le rachat du club.

Michel Daerden salue le travail de Lucien D'Onofrio

Michel Daerden s'est réjouit "qu'un homme d'affaires belge de bonne réputation ait décidé de racheter le club", mais le ministre des pensions, grand supporter du Standard, veut remercier Lucien D'Onofrio pour tout ce qu'il a fait "pour le pays de Liège", sans préjuger de l'avenir de l'homme fort du Standard après l'annonce jeudi du rachat du club liégeois par Roland Duchâtelet le président de Saint-Trond.

Antoine veut voir le projet sportif pour le club "étendard" de la Wallonie

Le ministre francophone des Sports, André Antoine, souhaite bonne chance au repreneur du Standard, Roland Duchâtelet. Il attend maintenant de voir le projet sportif que celui-ci mettra en oeuvre dans ce club "étendard" de toute la Wallonie.


Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be