Roland Duchâtelet nouveau boss du Standard

David De Myttenaere
Roland Duchâtelet nouveau boss du Standard
©Photonews

L’homme d’affaires, qui a démissionné de toutes ses fonctions à Saint-Trond, a racheté les parts de la S. A. Standard de Liège

LIEGE Ce n’est pas Value8 , longtemps en pole . Ce n’est pas Robert Lesman, la solution privilégiée par Lucien D’Onofrio. Ce n’est pas pas un repreneur étranger. Roland Duchâtelet a dribblé tout le monde dans le dossier du rachat du Standard. Le président de Saint-Trond, dont le nom n’avait jamais été cité, a créé la surprise avec une offre tellement importante (41 millions d’euros) qu’elle lui a permis d’acquérir toutes les parts de la S. A. Standard de Liège. La transaction a été conclue dans la nuit de mercredi à jeudi. Hier matin, un communiqué des actionnaires liégeois a annoncé la nouvelle.

“Nous avons soigneusement étudié toutes les options stratégiques par rapport au futur actionnariat du club et sommes très heureux d’annoncer que nous avons conclu un deal aujourd’hui avec Roland Duchâtelet, propriétaire de la S. A. Elex” , précise le communiqué. “Nous avons l’intime conviction que Monsieur Duchâtelet, président actuel du club de Saint-Trond, proche du Standard de Liège, prendra soin de notre club comme il le mérite.”

Le règlement de la Fifa interdisant à une personne d’être propriétaire de deux clubs, Roland Duchâtelet a démissionné de toutes ses fonctions à Saint-Trond. Le désormais ex-président canari se donne six mois pour remettre le club entre de bonnes mains. Celles de son fils ou de sa femme ? C’est ce que certains annonçaient dès hier.

Autre démission, celle du conseil d’administration du Standard. Qui s’accompagnera du départ de Lucien D’Onofrio. Le club essaie de le retenir, le temps de régler quelques dossiers urgents. Mais l’ex-homme fort ne serait pas chaud à l’idée de prolonger après avoir perdu ses parts et ses fonctions. Le départ imminent de Lucien D’Onofrio sera une source de problèmes pour certains joueurs, qui avaient un accord personnel avec lui, liés à un transfert sortant. Et il se dit déjà que si on les retient, certains envisagent d’utiliser la loi de 78. A suivre...

Contrairement à Pierre François, qui reste directeur général du Standard, Lucien D’Onofrio devra donc être remplacé. Pas évident de trouver un nouveau patron sportif quand on sait le rôle qu’il a joué, avec succès, dans le retour du Standard au-devant de la scène belge. Le nom de Mogi Bayat, ami de Roland Duchâtelet, est cité : “Je ne fais aucun commentaire” , dit l’ex-manager général de Charleroi, reconverti en agent de joueurs.

Maintenant qu’une décision a été actée au niveau de l’actionnariat, une autre décision va suivre : la désignation du coach. Là aussi, une piste est citée sur base des relations amicales de Roland Duchâtelet : Marc Wilmots, cité depuis plusieurs jours comme candidat n°1 à la succession de Dominique D’Onofrio.

La fin du suspense est pour bientôt...



© La Dernière Heure 2011

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be