De Sart et Balette ont été reçus

Kevin Sauvage
De Sart et Balette ont été reçus
©BELGA

Les deux hommes sont restés une heure chacun dans les bureaux

Alors qu’il a racheté le club ce jeudi, Roland Duchâtelet est déjà face à un vaste chantier. Il doit, en effet, constituer un conseil d’administration, mais aussi et surtout, trouver un directeur sportif et former un staff.

Ainsi, hier, il y a eu du mouvement au stade Maurice Dufrasne. En effet, sur le coup de 14h35, Jean-François de Sart, dont le contrat à la tête de l’Académie n’a pas été renouvelé par l’ancienne direction, est arrivé à Sclessin où il s’est entretenu une heure avec Pierre François et Roland Duchâtelet.

Je ne ferai pas de commentaire ”, lançait Jean-François de Sart, un peu embêté. “Je suis venu conclure les modalités de mon départ de l’Académie” , ajoutait-il en souriant. “Je ne ferai pas de commentaire car il n’y a pas lieu d’en faire” , concluait-il.

Il était évident que le coach des Diablotins ne pouvait pas trop s’épancher plus mais il est clair qu’il est venu négocier son retour. Reste à savoir si ce sera en qualité de T1 ou de directeur sportif.

Peu après lui, c’est Peter Balette, l’ancien adjoint d’Adrie Koster à Bruges, qui s’est présenté à Sclessin.

Il est également resté une heure et était plus prolixe à sa sortie.

J’ai reçu un coup de fil au matin du Standard me demandant de venir dans l’après-midi. On m’a demandé si j’étais intéressé par un poste de T2 au Standard. Nous n’avons pas parlé d’argent ni de contrat, c’était juste une prise de contact .”

L’ancien adjoint de Koster et Mathijssen, actuellement sans club, ne serait pas contre un passage à Sclessin.

Je suis libre et sur le marché donc oui, cela m’intéresse .”

Concernant ces deux entrevues, Pierre François a simplement ajouté : Nous avons simplement demandé un avis à des gens qu’on connaît ”.

Pour le reste, pas de traces de Marc Wilmots, hier, à Sclessin.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be