Gojko Cimirot: "Je peux encore faire mieux"

Il y a un peu moins d’un an, le 25 janvier 2018, Gojko Cimirot paraphait un contrat de trois ans et demi en faveur du Standard.

Standard's Gojko Cimirot and Standard's Moussa Djenepo fight for the ball during the third day of the winter training camp of Belgian first division soccer team Standard de Liege, in Marbella, Spain, Sunday 06 January 2019. BELGA PHOTO VIRGINIE LEFOUR
Standard's Gojko Cimirot and Standard's Moussa Djenepo fight for the ball during the third day of the winter training camp of Belgian first division soccer team Standard de Liege, in Marbella, Spain, Sunday 06 January 2019. BELGA PHOTO VIRGINIE LEFOUR ©BELGA

Il y a un peu moins d’un an, le 25 janvier 2018, Gojko Cimirot paraphait un contrat de trois ans et demi en faveur du Standard. 

Trois jours plus tard, il était titularisé pour le Clasico. "Je garde de très bons souvenirs de cette première. J’avais marqué mais, malheureusement, le but avait été refusé. Ce samedi, ce sera un autre genre de première avec le premier rendez-vous de 2019 qu’on ne veut surtout pas manquer", lance le Bosnien qui se méfie tout de même de Courtrai. "C’est une équipe difficile à jouer, il faudra être concentré car on veut bien débuter l’année."

En un an sous le maillot rouche, Gojko Cimirot a disputé 44 matchs. Jamais auparavant, le Bosnien n’avait joué autant en une année. "Parfois, c’est fatigant mais cela me plaît. Quand à mon rendement, je suis satisfait même si je peux faire mieux encore notamment au niveau des buts et des assists (il a marqué une fois et délivré une passe décisive)."


Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be