Leye: "Les joueurs qui avaient des crampes sont ceux qui avaient été freinés pendant la préparation"

Mbaye Leye pourra compter sur un noyau complet, ce dimanche, à Zulte Waregem (match à 16h).

Frédéric Bleus
Leye: "Les joueurs qui avaient des crampes sont ceux qui avaient été freinés pendant la préparation"
©Belga

La seule interrogation concerne Aron Donnum, pour une raison administrative. « J’attends une confirmation pour son affiliation, mais cela devrait être en ordre », a commenté l’entraîneur liégeois, qui espère voir le contenu de la deuxième mi-temps contre Genk, dès la première minute au stade Arc-en-Ciel. « On devra mettre la bonne intensité, dès le début, et ne pas laisser d’occasions comme on l’a fait contre Genk en première période », a prévenu Leye.

Cette intensité pourra-t-elle être maintenue, pendant nonante minutes, alors que certains joueurs ont souffert de crampes en fin de match vendredi passé ? « Les joueurs qui ont souffert de crampes sont ceux qui, à un moment pendant la préparation, ont été gênés par des pépins physiques : Klauss, Jackson (Muleka) ou Hugo (Siquet) ont tous les trois été perturbés par des petits pépins, et n’ont pas pu faire l’intégralité de la préparation. Ce n’est donc pas un problème de tempo ou d’intensité. Les joueurs sont prêts. »

Il reste, aussi, un élément à garder en tête : les déplacements à Waregem ne sont jamais simples, « car l’adversaire a envie d’être performant contre le Standard », sait Mbaye Leye, qui a été joueur au Essevee. Le technicien voudra surtout éviter le même scénario que les saisons précédentes : ouvrir la marque et perdre à la fin. « La saison passée, on a mené deux fois, et on a encaissé trois buts, à la suite de cadeaux. Il y a des enseignements à tirer, mais je veux me servir d’une dynamique positive, pour corriger cela. » Et gagner, enfin, à Waregem, ce que le Standard n’a plus fait depuis le 27 novembre 2015, restant sur quatre défaites de suite.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be